La réimplantation des deux bras, une première médicale

Greffe de bras

Une telle opération chirurgicale n’avait encore jamais eu lieu en France. Suite à un accident, une femme âgée de 30 ans s’est vu réimplanter les deux bras par une équipe chirurgicale du CHU de Grenoble Alpes. Cet horrible accident s’est passé le 14 août dernier, en gare de Chambéry. Alors qu’un train démarre, la jeune femme qui tente malgré tout d’y monter, glisse du quai et tombe sur les rails. Ses deux bras ont été sectionnés par les roues du train, au niveau des coudes. Tout va ensuite très vite. Les secours sont immédiatement alertés, tandis que des voyageurs et des agents de la SNCF compriment les bras de la jeune femme pour éviter l’hémorragie. Dès l’arrivée des pompiers, le médecin urgentiste garrotte les deux membres, perfuse la jeune femme qui était cependant toujours consciente et fait placer les deux bras sectionnés, entourés de bandes stériles, dans de la glace. La victime est ensuite transportée à l’hôpital de Grenoble où elle est aussitôt prise en charge par le Dr Denis Corcella (notre photo), chef du service de chirurgie de la main. La patiente entre au bloc opératoire 20 minutes après son arrivée. Ce que le chirurgien s’apprête à faire n’avait encore jamais été réalisé auparavant en France, à savoir une réimplantation réussie à la fois bilatérale et simultanée. Pour ce faire, le chirurgien a formé deux équipes, une pour chaque bras, composée chacune d’un chirurgien et d’un interne. Les deux équipes commencent l’opération au même moment et la termineront pratiquement en même temps, après quelque quatre heures d’opération. Les chirurgiens ont commencé par rattacher l’os sectionné à chaque bras, à l’aide de vis et de plaques métalliques. Ils ont ensuite fixé les artères, une entreprise de haute couture réalisée sous microscope et particulièrement veillé à la revascularisation de celles-ci. Il leur a fallu ensuite assembler les tissus, les muscles, les tendons et les nerfs et enfin, suturer la peau. Une chirurgie de haut vol. Techniquement, les médecins ont estimé n’avoir pas rencontré de difficultés particulières. L’état de la jeune femme est aujourd’hui déclaré satisfaisant et le point le plus important, à savoir la revascularisation de ses membres, s’est bien passé. Les médecins ont cependant annoncé que la revalidation durera des années. La jeune accidentée ne recouvrera sans doute jamais l’usage parfait de ses deux bras, principalement au niveau des mains dont elle pourrait ne pas retrouver la motricité fine. Les médecins ont tenu à garder l’anonymat de leur patiente qui les a chaleureusement remerciés, bien consciente de la chance qu’elle a eue dans son malheur.

Une-femme-se-fait-reimplanter-ses-deux-bras-pour-la-premiere-fois-en-France