Les œufs vaginaux sont-ils dangereux?

Edition numérique des abonnés

Elle vantait leurs mille et une vertus. Sur son site internet Goop, Gwyneth Paltrow recommandait aux femmes d’utiliser les œufs de yoni en jade et quartz rose – yoni désignant dans l’hindouisme le sexe féminin – car ces objets portés dans le vagin facilitent l’orgasme, disait la star, aident au contrôle de la vessie, évitent la descente anormale de l’utérus, intensifient l’énergie féminine, revigorent la force intérieure, préviennent la dépression, régulent le cycle et participent à l’équilibre hormonal !

Edition numérique des abonnés

Mais la justice américaine ne partage pas l’enthousiasme de la star. Saisie par la California Food, Drug and Medical Device Task, en ce mois de septembre 2018, la Cour de justice d’Orange en Californie a estimé les propos faux et trompeurs et a condamné l’actrice à payer 145.000 dollars pour « publicité mensongère » et à rembourser toutes les clientes qui avaient acheté les fameux œufs sur son site Goop.

Aucune influence sur les hormones et risque de vaginose

Que les œufs de yoni aient des qualités, nul ne le niera mais pas toutes celles que vante l’actrice qui se mue de plus en plus en gourou du bien-être et de la sexualité. Elle vient ainsi d’annoncer qu’elle sortira bientôt un guide sexuel. Ces œufs vaginaux ne peuvent en aucun cas avoir une influence sur les hormones, comme le souligne la doctoresse canadienne Jen Gunter, ni influencer l’énergie des femmes. Par contre, s’ils ne sont pas trop lourds et portés trop longtemps – maximum une demi-heure et surtout pas toute la nuit comme le conseille Gwyneth Paltrow – ils peuvent aider à tonifier le plancher pelvien, cet ensemble de muscles, de tissus et de ligaments dans la zone du petit bassin qui constitue le périnée. Le plancher pelvien soutient chez la femme les organes génitaux, l’anus et la vessie. Et sa tonicité est très importante dans la sphère intime, pour ne parler que de ce domaine, car elle participe directement au plaisir. Un plancher pelvien ferme et musclé permet d’avoir davantage de sensations pendant le coït. La femme ressent mieux la pénétration. Mieux encore, si son périnée est musclé, elle peut le mobiliser pendant le rapport, le contracter elle-même régulièrement pour faciliter l’orgasme ; ce dernier se manifeste, on le rappelle, par une succession de contractions musculaires du périnée. En effet les contractions du périnée augmentent l’afflux sanguin et la lubrification vaginale. Au moment de l’orgasme, la femme peut encore l’intensifier ou le démultiplier, toujours en reserrant son plancher pelvien !

Mais s’il tonifie le périnée et participe au plaisir, l’œuf de yoni présente néanmoins un danger potentiel. Comme le note la docteure Gunter « le jade est poreux et pourrait permettre aux bactéries de pénétrer. L’œuf pourrait être un facteur de risque de développer une vaginose bactérienne ou même un choc toxique potentiellement mortel. » La vaginose est une augmentation des pertes vaginales souvent malodorantes.

Muscler son périnée : un impératif

Mais rassurez-vous, il existe bien d’autres moyens de tonifier son périnée. Outre toutes les méthodes utilisées par les kinés pour tonifier un périnée très relâché, des boules de geisha en matière plastique ou en silicone peuvent parfaitement avoir les mêmes effets que les œufs vaginaux en pierre. Certes ils sont moins glamour et n’en ont pas les prétendus pouvoirs spirituels : le jade est censé intensifier les sentiments d’amour, favoriser la libération émotionnelle et réduire l’irritabilité. Le quartz rose, surnommé pierre de l’amour, apaiserait et apporterait des tendres sentiments. Ils sont sans doute moins mystiques mais tout aussi efficaces. Tout comme la marque « Elvie » a mis au point un petit objet, le « Tracker d’exercices du périnée et appli » connectable à votre smartphone qui fait travailler le périnée. De même le label Lelo a sorti le « smart Luna bead kegel » qui vibre en rythme dans le même but.

Mieux encore, il est possible de travailler son périnée sans objet aucun. Chaque jour, au calme chez vous ou même quand vous êtes en voiture, devant votre ordi ou dans une file au grand magasin, vous pouvez vous entraîner à contracter les muscles du périnée sans serrer les fesses ou les abdos. Pour bien conscientiser ces muscles, sachez que ce sont ceux que vous contractez lors du pipi-stop, quand vous interrompez la miction. Vous contractez durant 5 secondes, relâchez pendant 10 secondes et faites ainsi une série de 10 que vous pouvez répéter plusieurs fois, idéalement trois, dans la journée. Ce sont les fameux exercices de Kegel, mis au point en 1948 par le gynécologue américain Arnold Kegel pour aider les femmes souffrant notamment d’incontinence après la grossesse.

Joëlle Smets.