Les 10 inventions qui vont changer le monde

BELGAIMAGE
BELGAIMAGE

En matière de technologies, on peut faire confiance aux experts du Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’Institut de technologie du Massachusetts, basé à Cambridge (USA). Cet institut de recherche américain, qui est aussi une université, est à la pointe dans le domaine des sciences et de la technologie. Chaque année, le MIT publie un classement attendu : celles des inventions, des innovations marquantes de l’année précédente. Pour l’exercice de prospective publié ici, “Soirmag.be” a sélectionné et classé dix innovations, choisies dans les classements récents du MIT. Ces innovations devraient révolutionner nos vies (ou celles de nos descendants). En tête ? Les progrès en terme de thérapie génique.

1. Les ciseaux à découper l’ADN

Mise au point en 2012 par deux chercheuses promises au prix Nobel, la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna, la méthode “CRISPR Cas9” permet de couper, de remplacer ou de modifier un gène dans l’ADN d’un être vivant. Une technique extrêmement prometteuse, qui sera très utile dans la thérapie génique. On pourra mieux combattre les maladies en intervenant directement dans l’ADN.

DR
DR

2. Robots intelligents

On a beaucoup parlé du robot Zora qui a fait son apparition pour animer certaines maisons de retraite. Un tout petit exemple de la future omniprésence des robots dans nos maisons et nos usines. L’avenir est aux robots capables d’aider les humains, de les accompagner, et à celui des robots intelligents, capables d’apprendre et de s’adapter à leur environnement.

DR
DR

3. Ordinateurs quantiques

IBM, Google, Intel, Atos et d’autres groupes informatiques de pointe travaillent à la confection de calculateurs quantiques, incroyablement plus puissants. Ces super-ordinateurs n’utilisent plus le système binaire des bits (1 ou 0) mais celui des “qubits” (1 ou 0 ou les deux en même temps et à plusieurs places différentes…). Aucun calcul ne résistera à ces machines, qui ouvrent un champ infini de recherches et d’applications.

DR
DR

4. Objets connectés et internet partout

Les géants du Net, Google et Facebook en tête, développent des solutions permettant d’étendre la couverture internet à la totalité de la surface de la Terre. Google a déjà commencé à installer des relais dans des ballons stratosphériques. L’internet partout est indispensable au développement mondial des objets connectés. Des pacemakers, des voitures, des frigos sont déjà connectées au web, pour une transmission d’infos décuplées.

DR
DR

5. Impression 3D

L’impression en trois dimensions permet de fabriquer à distance des pièces de toutes sortes. Au départ d’un fichier informatique qu’elle exécute, l’imprimante 3D dépose la matière couche par couche pour créer l’objet. Plusieurs matières sont désormais utilisables, du métal au plastique en passant par le verre. À terme, on peut imaginer acheter n’importe quel objet en ligne, un vêtement par exemple, et l’imprimer à la maison…

REPORTERS
REPORTERS

6. Nanomatériaux

Ces nouveaux matériaux conçus par l’homme ont des tailles infimes (moins de 100 millionièmes de millimètre). Ils trouvent déjà des applications dans le domaine de la santé (nouveaux médicaments, reconstruction osseuse, régénération de tissus nerveux…), de l’électronique, des cosmétiques ou des textiles. Reste à savoir si certains nanomatériaux ne sont pas dangereux pour la santé…

DR
DR

7. Voitures sans pilote

Plusieurs constructeurs automobiles traditionnels, comme Mercedes ou Volvo, et des nouveaux venus, comme Tesla ou Google, mettent au point des voitures sans pilote. Elles se déplacent toutes seules en sécurité, communiquent entre elles et véhiculent leurs occupants d’un point A à un point B, se garant après les avoir déposés.

DR
DR

8. Hyperloop

Entrepreneur de génie, Elon Musk (qui a développé les voitures électriques Tesla ou les fusées réutilisables SpaceX) bosse depuis 2013 un projet de recherche industriel ambitieux : l’Hyperloop. C’est un nouveau moyen de transport, entre train et avion. Les voyageurs se déplaceront à bord de capsules dans des tubes, capsules propulsées par un champ magnétique et glissant sur un coussin d’air. Vitesse : plus de 1.000 km/h

DR
DR

9. Paiement sans contact

Projection : la monnaie physique va progressivement disparaître, au profit des seuls comptes en ligne, de l’argent virtuel. Et les paiements se feront sans contact, sans carte de banque. Plusieurs sociétés ont développé, par exemple, des systèmes de paiement via son GSM, sans code. Une firme japonaise permet aussi de régler ses courses avec son téléphone, en passant son œil devant son GSM…

DR
DR

10. Drones

Les applications de ces engins volants ne cessent de se développer, en particulier dans les domaines de la sécurité (surveillance) ou de l’agriculture. Dans ce dernier secteur, les drones devraient se généraliser pour surveiller l’état des cultures voire même procéder aux épandages de produits phytosanitaires.

DR
DR

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Il y a quatre ans, à Bakou, la délégation belge comptait 117 membres. A Minsk, elle n’en recensera que 49.

    Les Jeux européens, une compétition qui a du mal à trouver sa place

  2. Raoul Hedebouw ici lors d’un débat à la Chambre en septembre 2016. Il y avait 2 élus PTB dans l’hémicycle, il y en aura 12 désormais. © Belga.

    Elections 2019: le parlement fédéral, plus extrême, plus polarisé, plus séparatiste

  3. Le réseau d’accueil compte actuellement un peu plus de 23.000 lits alors que le budget annuel correspond au réseau structurel de 16.000 places.

    La Cour des comptes épingle Fedasil

Chroniques
  • Gare à regarder la Flandre en se pinçant le nez!

    La première scène prend place il y a quelques années, à la rédaction du Soir à la veille d’élections communales. Vient le cas d’Anvers et une grosse discussion surgit. Le journal va publier les visages des différentes têtes de liste, mais quid de Filip Dewinter pour le Vlaams Blok ? La rédaction est très divisée : une partie trouve ridicule de ne pas publier le visage de celui qui est au cœur des enjeux – « arrêtons de faire l’autruche ». L’autre s’insurge et rappelle que le cordon sanitaire implique un cordon médiatique : la règle est de ne jamais publier de photos de membres de partis extrémistes, sauf s’ils sont en situation « judiciaire ». La rédaction en chef tranche – on ne publiera pas de photo de Filip Dewinter –, mais elle rappelle aux intransigeants que « l’autre camp » partage les mêmes valeurs : c’est la méthode pour couvrir journalistiquement l’extrême droite qui fait débat, pas le combat à mener contre ces partis.

    La seconde scène se déroule après ces fameuses élections qui ont vu une montée en puissance très...

    Lire la suite

  • Identité de genre: un progrès qui demande de la pédagogie

    La Belgique est un pays très progressiste, notamment pour ce qui relève de la vie intime des individus. Droit à l’avortement et à l’euthanasie, mariage gay, adoption par des couples homosexuels, procréation assistée : dans tous ces domaines, des associations ont combattu pour décrocher des droits que des hommes et des femmes politiques ont bétonnés en votant des lois. Cela nous semble relever du luxe ou de l’abstraction, jusqu’au jour où la vie ou la mort nous rattrape. On loue alors ceux qui ont pris ces risques, défendu des causes...

    Lire la suite