D’étonnantes énigmes à Orval

Orval
: un fabuleux trésor y reposerait-il encore
?
Orval : un fabuleux trésor y reposerait-il encore ?

Certaines personnes y séjournent dans le cadre d’une retraite, d’un temps de ressourcement. Pour d’autres, la bière, le fromage et les ruines de l’ancienne abbaye sont leurs principaux buts de visite. Il y a encore des gens dont le but essentiel réside dans la recherche acharnée de bijoux, de diamants et de deux millions de livres en or, naguère entreposés dans des coffres et peut-être disséminés dans ce bout de terre de la province de Luxembourg. Ainsi, le roi de France Louis XVI, petit-fils de Louis XV, n’avait pas que des amis et il décida de fuir le pays, compte tenu de l’avance de la Révolution. Les passeports des membres de la famille royale avaient été falsifiés. Ainsi, Louis XVI était devenu “M. Durand”, l’intendant d’une baronne. Marie-Antoinette voyageait sous l’identité de “Mme Rochet”, gouvernante des enfants de la même baronne. Quant au Dauphin, il avait été déguisé en fille… Louis XVI avait convenu de descendre à l’abbaye d’Orval et y avait même déjà dirigé le convoi de deux voitures avec les fameux coffres contenant de précieux objets. Le 21 juin 1791, peu après minuit, fut donné le départ vers Montmédy, puis la Belgique, des deux voitures royales. Sur le trajet, quelque 180 dragons et 40 hussards devaient protéger discrètement la route, mais, près de vingt-quatre heures plus tard, à 23 heures 10, le convoi fut immobilisé à Varennes… Louis XVI fut décapité le 21 janvier 1793, à 10 heures 22, sur la place de la Révolution, devenue place de la Concorde, sous les yeux de cinq ministres du Conseil exécutif provisoire. Marie-Antoinette subira le même sort, le 16 octobre 1793 à 12 heures 15. Quoi qu’il en soit, en 1793, les bons moines d’Orval se sont retrouvés avec un fabuleux trésor sur les bras, dit la légende. Alors, ils le cachèrent en le dispersant en divers endroits de leur vaste domaine ou de terres, parfois lointaines, qui leur appartenaient. Néanmoins, certaines légendes semblent destinées à avoir la vie dure et prendre des directions insoupçonnées. Ainsi, l’une d’elles dit qu’une grande partie de l’immense fortune disparue du roi de France n’a jamais quitté Orval et qu’elle gît, engloutie, au fond de l’étang qui se trouve devant l’abbaye, voire enfouie dans les bois environnants… Un jour, alors que le soleil luisait quelque peu, un moine m’emmena dans une petite cour intérieure de l’hôtellerie et me montra le puits d’où sortait le bruit d’un écoulement : « C’est le seul puits au monde où l’eau vive file sous les yeux », m’expliqua-t-il. Il a été baptisé “Puits d’Amour”. Et si le trésor de Louis XVI y avait été précipité ?

L'hôtellerie abrite le Puits d'Amour, unique au monde.
L'hôtellerie abrite le Puits d'Amour, unique au monde.
Des siècles d'une histoire spirituelle et de légendes.
Des siècles d'une histoire spirituelle et de légendes.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern