Le guitariste des Rolling Stones, Ronnie Wood, révèle avoir eu un cancer du poumon

©Belgaimage
©Belgaimage

Le deuxième guitariste des Rolling Stones, Ronnie Wood, 70 ans, s’est fait opérer en mai dernier d’un cancer du poumon, révèle-t-il dans une interview publiée dimanche dans un supplément du journal britannique The Mail on Sunday. La tumeur a été découverte lors d’un examen de routine, raconte-t-il dans cet entretien réalisé à l’occasion de la publication du livre « Ronnie Wood : Artist », consacré aux centaines de dessins et peintures réalisés par le musicien ces cinquante dernières années. Le médecin « est revenu en annonçant que j’avais cette supernova en train de brûler dans mon poumon gauche », dit-il, en évoquant ensuite la terrible attente de résultats d’analyses devant déterminer si la tumeur s’était propagée.

Il ne voulait pas subir une chimiothérapie

« Il y a eu une semaine où tout pouvait arriver », poursuit-il. « Ça aurait pu être le clap de fin, le moment de dire au revoir. Vous ne savez jamais ce qui va arriver », ajoute Ronnie Wood en assurant que, quel que soit le verdict des analyses, il n’aurait jamais accepté de subir une chimiothérapie. « Pas question d’utiliser cette baïonnette contre mon corps », dit-il. « Pas question qu’on touche à mes cheveux ».

Traité suffisamment tôt

Ronnie Wood apprend finalement que le cancer ne s’est « pas propagé » et subit une opération en urgence. « Tout va bien maintenant (…) Ils l’ont traité suffisamment tôt », dit-il. « J’ai eu une putain de chance », estime Ronnie Wood, qui avait arrêté de fumer l’an passé, une semaine avant la naissance de ses jumelles Gracie Jane et Alice Rose, ses cinquième et sixième enfants.

Le guitariste reconnaît ne pas avoir été surpris par le diagnostic, qui a sanctionné une vie de rock star marquée par de nombreux excès – drogues, alcool, etc. « Je ne devrais pas être là », dit-il. Mais « j’ai toujours eu un ange-gardien super costaud pour veiller sur moi ».

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern