Le clitoris, star de cinéma

Le clitoris, star de cinéma

C’est un petit personnage craquant que le clito dessiné par Lori Malépart Traversy, jeune réalisatrice canadienne : une petite tête chauve, deux fins bras et deux jambes aussi longues que dodues. Et ce petit bonhomme souriant et des plus chatouilleux – et pour cause, le gland du clitoris dispose de quelque 8000 terminaisons nerveuses – nous explique durant 3 minutes qui il est et comment les hommes l’ont découvert et perçu au fil des siècles.

Avec un accent québécois chantant et charmant, la réalisatrice qui signe ici son travail de fin d’études à l’école de cinéma Mel Hoppenheim de Montréal, évoque différents moments historiques : la Grèce et le Moyen-Âge qui recommandèrent de le caresser car il favorisait, croyait-on, les grossesses ; le 19 e siècle qui le jugea responsable de l’hystérie, Freud qui le condamna pour défendre l’orgasme vaginal…

On est scotché pendant 3 minutes le sourire aux lèvres tant les qualités sont nombreuses : dessin simple et dénué de toute vulgarité, ton drôle et léger, musique excellente, propos exact. Ce n’est pas pour rien que le film a été récompensé à dix reprises dans des festivals réputés, ceux d’Annecy, Animamundi, Animafest, Dok Leipzig, Animac et Krok… C’est un petit film qu’il faut voir absolument que l’on soit homme ou femme, ado ou adulte ! Le clitoris reste encore aujourd’hui un organe tabou trop méconnu !

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern