Miss Turquie 2017 déchue de son titre à cause d’un tweet

Miss Turquie 2017 déchue de son titre à cause d’un tweet

Jeudi soir, Itir Esen a été couronnée Miss Turquie 2017. Un titre qu’elle n’a pas pu garder très longtemps. Dès le lendemain de son sacre, sa couronne lui a été enlevée. La raison ? Un tweet qui suscite l’indignation des internautes.

Il y a 2 mois, la jeune fille de 18 ans a publié un message sur Twitter sur les victimes du putsch manqué en Turquie. Elle y comparait ses menstruations au « sang répandu » par les victimes du coup d’état raté qui a fait environ 250 victimes en juillet 2016. En Turquie, les victimes du putsch avorté font l’objet d’un culte national. « Ce matin, j'ai eu mes règles pour célébrer le jour des martyrs du 15 juillet. Je commémore ce jour en versant par procuration le sang répandu par nos martyrs » avait-elle tweeté en juillet.

Les organisateurs du concours, s’apercevant de la publication seulement après l’élection, ont décidé de destituer la belle. « L'organisation Miss Turkey, dont l'objectif est de promouvoir et soigner l'image de la Turquie dans le monde, ne peut accepter une telle publication », ont-ils déclaré dans un communiqué.

Sur Instagram, Itir Esen a présenté ses « excuses pour avoir été mal comprise » où elle explique que son message n’avait « aucune visée politique ». Le titre de Miss Turquie 2017 a finalement été décerné à sa dauphine Asli Sümen.

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern