Accueil Soirmag Histoire

USS Indianapolis retrouvé: l’hommage aux 880 marins décédés

L’épave du croiseur américain torpillé en 1945 vient d’être localisée en mer des Philippines. Retour sur le naufrage le plus meurtrier de l’US Navy.

Temps de lecture: 4 min

C’est un pan de l’histoire militaire américaine que l’on redécouvre en même temps que cette épave mythique. Nous voilà plongés 72 ans en arrière, à 15 jours de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le 30 juillet 1945, l’USS Indianapolis, un croiseur de 185 mètres de long, est torpillé par un sous-marin japonais en mer des Philippines. Le navire vient d’assurer une mission secrète : livrer sur l’île de Tinian les derniers composants de la bombe atomique qui sera lâchée le 6 août sur Hiroshima. Le sous-marin japonais I-58 lui envoie deux torpilles qui font mouche. La première touche l’avant du bateau, la seconde fait exploser des munitions et du combustible dans la soute. Le croiseur est coupé en deux et ne mettra que douze minutes à couler complètement.

L’équipage de 1.197 hommes est décimé. Environ 800 marins survivent dans un premier temps, accrochés à des radeaux de fortune. Mais beaucoup sont gravement blessés ou vont mourir de noyade, d’hypothermie ou de déshydratation. Attirée par le sang des victimes, une noria de requins arrive sur les lieux du naufrage. Et c’est un carnage. Qui va durer des jours. Le bateau a lancé des SOS, que personne n’a captés ou compris. La localisation des rescapés est inconnue. Les secours, alertés par un avion de surveillance passé par hasard au-dessus de la zone du naufrage, n’arrivent sur place que cinq jours après l’attaque. Il ne reste que 317 survivants.

C’est le naufrage le plus meurtrier de toute l’histoire de l’US Navy : 880 marins sont morts. Le capitaine de l’USS Indianapolis, Charles McVay, survivant du naufrage, a été jugé en cour martiale en décembre 1945 et jugé responsable du naufrage parce qu’il avait navigué en ligne droite et non en zigzag pour éviter les torpilles… L’homme n’a été réhabilité qu’en 2001. Trop tard pour lui. McVay s’était suicidé en 1968.

ISOPIX_23420580-001

Par 5,5 km de fond

En 2017, 22 survivants de la tragédie de l’USS Indianapolis sont toujours en vie, selon l’US Navy. On imagine qu’ils ont appris avec émotion la découverte de l’épave légendaire le 18 août dernier. Les restes du bâtiment de la marine américaine ont été localisés à 5,5 kilomètres de profondeur, par une équipe privée de recherche dirigée et financée par Paul Allen, le cofondateur de Microsoft, grand amateur de bateaux. « Avoir la possibilité de rendre hommage aux hommes courageux de l’USS Indianapolis grâce à la découverte d’un navire qui a joué un rôle aussi important pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale est un véritable honneur », a déclaré Paul Allen.

Selon l’US Navy, cette découverte est remarquable vu « la profondeur à laquelle l’épave a été retrouvée ». Pour localiser l’épave, l’équipe de Paul Allen, œuvrant depuis le bateau de recherches R/V Petrel, a utilisé des éléments issus de nouveaux enregistrements de la Navy découverts en 2016 par l’historien Richard Hulver. Appuyés par les historiens du Naval History and Heritage Command, les seize membres de l’équipage du navire de recherche de Paul Allen ont utilisé des drones sous-marins capables de plonger jusqu’à 6.000 mètres de profondeur. « Nos recherches pour trouver le reste de l’épave vont continuer, et j’espère que tous ceux liés à ce navire historique pourront essayer de tourner la page avec cette découverte qui a mis tellement de temps à arriver », écrit encore le cofondateur de Microsoft sur son site internet. Paul Allen n’en est pas à son coup d’essai. En mars 2015, une de ses expéditions avait conduit à la découverte de l’épave du navire de guerre japonais Musashi.

ISOPIX_23420580-002

Une vidéo et un film

L’équipe de recherches poursuit aujourd’hui l’exploration du site en mer des Philippines et envisage de proposer une visite vidéo en direct de l’épave dans les semaines à venir. Des images sont déjà à voir sur le site internet de l’équipe : www.paulallen.com/. Un prolongement à voir également : la tragédie de l’USS Indianapolis est retracée dans un film américain éponyme de 2016 (sorti cette année en français directement en vidéo). Il a été réalisé par Mario Van Peebles. Nicolas Cage y tient le rôle du capitaine McVay.

ISOPIX_23420580-003

Notre sélection vidéo

Aussi en Histoire

Coup de neuf pour le château de Gaasbeek

Injustement méconnue des Bruxellois et Wallons, la demeure néo-Renaissance de la « marquise rouge » subit une impressionnante restauration pour une réouverture en 2023.

Voir plus d'articles

À la Une