Les langues se délient sur l’affaire Weinstein: «Un abject secret de polichinelle»

Reporters
Reporters

Depuis que le New York Times a ouvert la boîte de Pandore jeudi dernier, c’est à un véritable déluge d’accusations qu’on assiste dans l’affaire Weinstein. Le nombre d’actrices, dont certaines très célèbres, qui accusent le producteur de pratiques douteuses, quand ce n’est pas carrément de viol, va sans cesse croissant. D’où cette question que tout le monde se pose: mais pourquoi personne n’a parlé avant  ? A cette dernière, le fils de Woody Allen a tenté de répondre dans un article paru mardi dans The New Yorker. Selon Ronan Farrow, il y a un peu plus d’un an, il aurait proposé un sujet traitant des agissements de Weinstein à la chaîne NBC, qui l’aurait refusé. Et de préciser: « Sur une période de nombreuses années, beaucoup de médias ont travaillé sur cette histoire et fait face à de très fortes pressions. »

Matt Damon impliqué  ?

De tous côtés, les langues se délient. On sait que le magazine New York avait lui aussi programmé un article sur les frasques du producteur mais qu’il a été également réduit au silence par les avocats de Weinstein. La journaliste Sharon Waxman raconte avoir recueilli, dès 2004 et alors qu'elle était journaliste au New York Times, le témoignage d'une femme qui avait conclu avec Harvey Weinstein un accord confidentiel, après avoir été agressée sexuellement. Elle affirme également avoir été contactée par l'acteur Matt Damon, qui a cherché à la dissuader d'aller plus loin. Ce que le comédien a immédiatement démenti.

« La baleine blanche des médias »

Pour Janice Min, ancienne co-présidente et directrice éditoriale du magazine de référence The Hollywood Reporter, le cas Harvey Weinstein n’était rien moins que « la baleine blanche des médias », un problème connu de tous à Hollywood mais tu. Après la publication de l’article du New York Times, elle a d’ailleurs tweeté: « Enfin, enfin ! ». Quant à la critique littéraire de ce même quotidien, Jennifer Senior, elle évoque: « un abject secret de polichinelle ». On se souvient en effet qu’en 2013, lors de l’annonce des cinq actrices nominées pour l’Oscar du Meilleur Second Rôle Féminin, le comédien et auteur Seth McFarlane avait plaisanté: « Félicitations, vous n’aurez plus besoin de faire semblant d’être attirées par Harvey Weinstein. ». Comment oublier que, dans la salle, les rires avaient alors fusé, sans retenue  ?

Sur le même sujet
affaire Weinstein
 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern