Vivement critiqué, Alec Baldwin quitte Twitter après avoir reconnu son comportement «très sexiste» envers les femmes

Wenn
Wenn

Quelques tweets pour annoncer son retrait, et puis s’en va. Alec Baldwin quitte, pour un temps, le réseau social Twitter après avoir été sévèrement critiqué par des internautes. Et notamment par l’actrice Asia Argento, l’une des victimes présumées d’Harvey Weinstein, qui a violemment pris à partie l’acteur américain. Ces critiques proférées à l’encontre d’Alec Baldwin – et son retrait de Twitter qui en découle – sont directement liées à sa prise de position dans le cadre des affaires de harcèlement sexuel qui bouleverse les États-Unis depuis plusieurs semaines. L’acteur avait ainsi déclaré ce samedi 4 novembre avoir eu, lui aussi, des comportements « très sexistes » envers certaines femmes.

« C’est avec une certaine tristesse que j’arrête de publier des posts via ce compte Twitter suite au climat ambiant. Et ce pour une certaine durée », a commencé Alec Baldwin. L’acteur a poursuivi ses explications en quelques tweets. « Cela n’a jamais été mon intention, dans mes déclarations publiques, de ‘faire des reproches aux victimes’ des très nombreux cas d’agressions sexuelles qui ont émergé récemment ». L’acteur a fini par écrire qu’il était « de tout cœur avec les victimes ». « Mon but est de faire mieux dans tout ce qui est relatif à l’égalité des genres ». Et de terminer, en français dans le texte, sur un « au revoir ».

L’acteur américain a néanmoins fait savoir qu’il continuerait à utiliser Twitter via le compte officiel de sa fondation, ABFondation, qui vise à supporter tout ce qui touche aux domaines de l’art et de l’environnement. Via ce compte, Alec Baldwin poste régulièrement des tweets personnels. Il a d’ailleurs réagi aux attaques d’Asia Argento via ce compte-là : « Si vous peignez chaque homme avec le même pinceau, vous allez finir par manquer de peinture. Ou d’hommes ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern