France 2 met à pied Tex après sa blague sur les violences faites aux femmes

Capture d’écran - C8
Capture d’écran - C8

France 2 a tranché dans le vif. La chaîne de télévision publique a engagé « une mise à pied disciplinaire » envers l’animateur de l’émission « Les Z’amours ». Comme l’annonçait Puremedias vendredi 8 décembre, cette sanction fait suite aux propos tenus par Tex sur le plateau de « C’est que de la télé », émission de C8 présentée par Julien Courbet. En effet, le 30 novembre dernier, l’animateur s’était essayé à « une blague » particulièrement douteuse sur les violences faites aux femmes.

« Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois  ! » avait tenté l’animateur qui avait toutefois prévenu qu’il abordait thème « super sensible ». Mais selon Puremedias, ce n’est pas tant la blague qui a scellé le sort de Tex mais plutôt les nombreuses références qu’il y aurait faites durant la semaine de tournage des « Z’amours ». Les tournages ont d’ailleurs été arrêtés depuis. Interrogé par Puremedias, Tex a dénoncé sa suspension dont la durée est pour l’instant inconnue : « C’est une sanction disproportionnée pour une simple plaisanterie ».

Marlène Schiappa saisit le CSA

Il faut dire que cette « plaisanterie » avait provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux. La secrétaire d’état chargée de l’égalité homme/femme Marlène Schiappa s’était même emparée de l’affaire et avait saisi le CSA. Elle dénonçait « une ‘blague’ indigne et irrespectueuse qui banalise les violences conjugales ». Le présentateur de C8, Julien Courbet, s’était rapidement désolidarisé des propos de son invité.

Tex, lui, s’était excusé sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il « s’opposait fermement à toutes formes de violences faites aux femmes ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern