« Est-ce qu’il y a des librairies au Nigéria? » : l’étonnante question d’une journaliste française

Edition numérique des abonnés

Alors qu’elle est en pleine promotion de son dernier livre « La nuit des idées », l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie ne s’attendait certainement pas à cette question. Alors que c’est au tour de la journaliste française Caroline Broué de poser ses questions pour France Culture, celle-ci lui demande : « Est-ce que vos livres sont lus au Nigéria ? Est-ce qu’il y a des librairies au Nigéria ? » Deux questions choquante pour l’écrivaine. La journaliste précise : « Pardon mais, En France, on ne parle que très peu, sûrement pas assez, d’un pays comme le Nigéria. Quand on parle du Nigéria, on parle de Boko Haram, de problèmes de violence et de sécurité. Je voudrais profiter de votre présence pour que vous nous parliez du Nigéria, peut-être autrement. D’une façon dont on ne le connaît pas. D’où cette question… »

L’écrivaine n’a pas pu cacher son incrédulité face à la journaliste « Cela donne une mauvaise image des Français parce que, vous savez, on est en 2018 quand même… Mes livres sont lus au Nigéria, ils sont étudiés dans les écoles, pas seulement au Nigéria, mais dans l’ensemble du continent africain » explique-t-elle.