Naissance exceptionnelle d’un ovicapre en Belgique, croisement entre un bouc et une brebis (photos)

Naissance exceptionnelle d’un ovicapre en Belgique, croisement entre un bouc et une brebis (photos)
Wendy Eeckeloo

Cela relève quasiment du miracle. Si le phénomène n’est pas extrêmement rare en soi, la survie d’un tel spécimen est, elle, bien exceptionnelle : les croisements entre un bouc et une brebis finissent le plus souvent mort-nés. Mais le petit ovicapre né à Booischot, une section de la commune d’Heist-op-den-Berg, se porte bien. Une chance puisque, pour des raisons chromosomiques, ces accouplements n’ont que peu de chance d’aboutir à un être vivant en bonne santé. Le mouton compte 54 chromosomes quand la chèvre en possède 60.

Wendy Eeckeloo

Cette naissance, on la doit au fait que la propriétaire de l’animal, Wendy Eeckeloo, fait paître ses moutons et ses chèvres dans la même prairie. Selon les experts, il n’y aurait pas plus de deux ou trois naissances réussies de ce type dans le monde entier. À noter que le croisement inverse existe également : un bélier et une chèvre. Le résultat prend alors le nom de « chabin ». Inutile de vous dire que les cas de survie sont tout aussi rares.

Wendy Eeckeloo

Wendy Eeckeloo

 
  • Comment les animaux vivent le deuil

    PHOTONEWS_10771703-039

    Les hommes ne sont pas les seuls à être affectés par la disparition d’un proche. Les bêtes aussi connaissent une forme de deuil. Voici quelques histoires étonnantes et interpellantes.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern