Chuchoter pour jouir autrement

Chuchoter pour jouir autrement

L’une, seins enserrés dans la dentelle et bouche peinte de rouge, enchaîne des bruits de baisers. L’autre, vraie poupée barbie, faux cils et lèvres gonflées, lèche le micro et le tapote de ses faux ongles. L’autre encore, entre deux baisers mouillés et sonores, chuchote des mots d’amour d’une voix chaude et sensuelle. Ou lit un texte érotique à voix basse. Ou croque une carotte. Ou lèche son doigt. Mais quels que soient leurs styles, les belles sensuelles font des centaines de milliers de vue sur le net quand ce ne sont pas des millions. Dans un face caméra très rapproché, toutes pratiquent ce qu’on appelle l’ASMR, dans une version érotique et sensuelle.

Gina Carla face à son micro
Gina Carla face à son micro

L’ASMR, Autonomous Sensory Meridian Response ou en français Réponse Automatique des Meridiens Sensoriels, est un phénomène de plus en plus populaire ces dernières années. Il s’agit d’une méthode de relaxation lancée vers 2010 aux États-Unis et basée sur les sons bien particuliers, des chuchotements, frottements, tapotements, froissements, grattements d’objets du quotidien. Enregistrés tout près d’un micro-ultra sophistiqué, ils donnent l’impression d’être produits juste à côté de votre oreille. Sans que les scientifiques ne puissent l’expliquer, ces bruits engendrent chez certaines personnes des sensations cérébrales telles que des chatouilles, des bulles qui explosent, des étoiles… Des psychologues de l’université de Swansea en Angleterre se sont intéressés il y a trois ans au phénomène pour constater que les 475 personnes observées disaient éprouver des picotements provenant de l’arrière du cuir chevelu et progressant le long de la ligne de la colonne vertébrale et, dans certains cas, vers les épaules. De telles sensations induisent un sentiment de détente et de bien-être que d’aucuns comparent à un « orgasme cérébral » mais dont les effets se prolongent plusieurs heures durant.

Les vidéos relaxantes d’ASMR Darling peuvent monter à 25 millions de vues.
Les vidéos relaxantes d’ASMR Darling peuvent monter à 25 millions de vues.

Et bien évidemment certaines – et certains – ont eu l’idée de décliner la pratique dans une version érotique. Chuchotements de mots impudiques et bruits suggestifs provoquent des orgasmes plus que cérébraux pour peu que l’on fasse preuve d’imagination et que l’on soit capable de lâcher prise. C’est l’ASMR érotique, devenu phénomène du net et manifestation de ce que l’appelle le post-porn, cette autre pornographie moins commerciale et plus créative. Mais la tendance ne plaît pas à tout le monde. Il y a quelques jours, l’Office national anti pornographie de Chine demandait que les vidéos ASMR soient supprimées car elles sont excitantes, et vulgaires.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern