Accueil Actu Soirmag

Viaduc effondré à Gênes: il existe des précédents effondrements tout aussi meurtriers

La catastrophe de Gênes fait remonter à la surface d’autres drames similaires.

Temps de lecture: 3 min

Ce mercredi 15 août, le dernier bilan annoncé pour la catastrophe de Gênes est de 42 morts. L’effondrement de ce pont autoroutier est un véritable drame pour toute l’Italie et les premiers témoignages de survivants apparaissent dans les médias. Toujours est-il que ce dramatique incident n’est pas un cas isolé. Le Huffington Post et Le Télégramme ont identifié quelques cas d’importance qui présentent plus ou moins de similitudes avec l’effondrement du viaduc de la capitale de la Ligurie.

Bien que très rares, les accidents de ponts existent. Plusieurs cas ont pu être recensés et les effondrements sont causés par l’un ou l’autre facteur. Nous avons choisi d’épingler les principaux événements survenus durant le 21e siècle :

1.  Le 4 mars 2001, le Portugal connaît un tragique événement. Dans un document d’avril de la même année, le Parlement européen annonce que 53 personnes ont perdu la vie ce jour-là, quand Libération en annonce 75. À l’époque, le fleuve Douro connaît une importante crue qui finit par déloger l’un des piliers du pont Hintze Ribeiro. Les plateaux centraux de ce dernier s’effondrent et emportent un car touristique ainsi que trois voitures de touristes également. La tragédie avait entraîné la démission du ministre des Transports portugais puisque, comme le rappelle Libération, le pont – vieux de 115 ans au moment des faits – avait été plusieurs fois critiqué pour son aspect vétuste.

2.  Deux accidents endeuillent l’année 2003. L’un se produit en Inde et tue 20 personnes – dont 19 enfants. Un pont, situé à Daman, s’effondre : un bus scolaire et quatre autres véhicules chutent dans le fleuve que le pont était supposé enjamber. L’autre se déroule de l’autre côté du globe, en Bolivie. Même topo : le pont cède sous le poids d’un car. On y dénombre cette fois 29 morts.

3.  L’année 2006 n’aura pas été de tout repos pour les voisins pakistanais et indiens. Les premiers doivent faire avec, au minimum, 40 morts lorsqu’un pont rompt non loin de Peshawar, sous la pression imposée par les pluies torrentielles de la mousson. Les seconds, eux, perdent 34 citoyens dans l’effondrement d’un pont vieux de 150 ans. Cette fois, c’est un train de passagers qui est impliqué dans l’accident survenu dans une gare à l’est du pays.

4.  Le 13 août 2007, la Chine connaît aussi son drame majeur. Un pont du Hunan, une province du centre du pays, cède et provoque 64 décès. Ici, il n’est pas question d’un pont courbé sous le poids de l’âge : la construction venait de se terminer et aurait dû garantir la sécurité de ses utilisateurs.

5.  Le mois d’octobre 2011 est un moment noir pour l’histoire de l’Inde. Deux drames se sont succédé à moins d’une semaine d’intervalle. Le 23 octobre, un pont cède sous le poids des passants. 32 personnes périssent dans cet accident. Rebelote quelques jours plus tard : une trentaine de personnes meurent lorsqu’un pont surplombant une rivière s’effondre.

6.  Avant que la catastrophe de Gênes n’arrive, c’était le dernier drame en date. Et cela se passait une nouvelle fois en Inde, à Calcutta. Un pont autoroutier s’était effondré le 31 mars de l’année 2016. Cent personnes avaient été blessées dans l’accident : 26 n’avaient pas survécu.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une