Indonésie: il fume 40 cigarettes par jour à deux ans (vidéo)

©Youtube
©Youtube

Triste réalité que celle-ci. À deux ans, Rapi Pamungkas, un enfant indonésien, est devenu accro aux cigarettes en les ramassant dans la rue. Aujourd’hui, il fume jusqu’à deux paquets par jour. Cette dépendance est apparue à force de ramasser des mégots à terre. Des enfants plus âgés ont alors commencé à les rallumer, en entraînant ainsi le petit garçon dans une spirale infernale.

Sous le regard inquiet de ses parents, Rapi enchaîne les cigarettes tout au long de la journée. Ils admettent de pas savoir comment stopper cette dépendance, pourtant ils lui offrent sa dose de nicotine quotidienne, rapporte le Daily Mail.

« Nous devons lui acheter deux paquets chaque jour, c'est cher. Il fume environ 40 cigarettes par jour », explique Maryati, la maman de Rapi, dépassée. Il ne parviendrait pas à s’endormir et se mettrait en colère très facilement si son besoin n’est pas assouvi. Les parents veulent désormais l’emmener se faire soigner pour éradiquer la dépendance.

Il n’y a plus qu’à espérer que cette addiction ne soit pas irréversible...

Voir la vidéo sur mobile

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?