Un aventurier belge achève la première traversée en autonomie complète de la Tasmanie en hiver

Edition numérique des abonnés

Louis-Philippe Loncke (41) a accompli une expédition historique en étant le premier aventurier à traverser l’île de la Tasmanie durant l’hiver australien, sans ravitaillement en nourriture et gaz, en n’empruntant aucune route carrossable et en dormant chaque nuit sous tente.

Les affaires à emporter pour traverser la Tasmanie...
Les affaires à emporter pour traverser la Tasmanie... - Belga

«  Je n’ai jamais pensé abandonner, mais je n’ai jamais autant pleuré. J’utilise le mot ‘punition’, car c’était très dur. Le physique souffre, avec le froid, la faim, le mauvais sommeil. Si bien qu’à un moment donné le mental lâche  », a expliqué Louis-Philippe Loncke à Belga. Ce n’est pas la première fois que le Belge se lance de tels défis, mais sur 16 expéditions, celle-ci a été «  la plus longue et la plus dure  ».

30 kilos de vivres

L’aventurier est parti début août depuis la ville de Penguin au nord de l’État australien et a rejoint 52 jours plus tard Cockle Creek, à l’extrémité sud de l’île. Pour garantir son autonomie complète durant l’expédition, il a emporté près de 60 kilos de matériel et ravitaillement. «  Avec un tel poids de sac à dos il faut aller lentement, et faire attention à tous les pas. Un faux pas et c’est l’accident direct  », explique-t-il.

Le randonneur avait prévu 30 kilos de vivres pour 40 jours (environ 750g par jour), mais comme le trek s’est avéré plus long que prévu, ses rations ont été drastiquement réduites lors des deux dernières semaines.