Café et chaussettes pour plus de plaisir au lit

Café et chaussettes pour plus de plaisir au lit

Étudié, analysé, scanné, observé, le sexe est devenu un sujet d’études multiples et variées. Psys, sociologues, neurologues, généticiens, urologues, gynécos et autres spécialistes se penchent depuis quelques décennies sur notre intimité devenue si essentielle à nos vies amoureuses. Et parfois ces études font sourire tant elles semblent farfelues mais elles ne sont pas pour autant dénuées d’intérêt. Bien au contraire !

Ainsi on aime bien l’étude hollandaise qui mit accessoirement en évidence un lien étonnant entre chaussettes et orgasme ! En 2005, le professeur Gert Holstege de l’université de Groningue en Hollande s’était fixé pour ambition d’observer l’activation des zones cérébrales lors des orgasmes masculins et féminins. Pour ce faire, le neuroscientifique convoqua 13 couples dont l’âge variait de 19 à 49 ans. Il offrit aux amoureux une pièce calme à la lumière tamisée tout en plaçant tantôt l’homme, tantôt la femme dans un scanner. À tour de rôle, le couple avait à masturber son ou sa partenaire jusqu’à l’obtention de l’orgasme. Le professeur Holstege constata que la moitié des femmes parvenait à jouir. Voyant qu’elles avaient les pieds froids, il leur proposa d’enfiler des chaussettes et constata alors qu’elles étaient 80 % à monter au 7 e ciel. Bien évidemment les chaussettes n’ont pas de pouvoir miraculeux mais elles permettent simplement à la femme d’avoir plus chaud, de se détendre davantage, ce qui favorise la jouissance. Le spécialiste hollandais a d’ailleurs expliqué que les femmes ont besoin de se sentir en sécurité dans un environnement agréable pour atteindre la jouissance, précisant que lors de l’orgasme, les zones du cerveau en lien avec les émotions et la peur sont désactivées. « Si tu as peur, c’est très difficile d’avoir des relations sexuelles. C’est très difficile de se laisser aller, » a commenté le professeur.

Voilà pour l’effet des chaussettes ! Mais on aime tout autant l’étude qui dix ans plus tard, s’intéressa aux effets du café sur les érections de ces messieurs. Un sujet pas si anodin puisque la boisson est consommée par 85 % des adultes. En 2015, une équipe de chercheurs de l’université du Texas publiait les résultats d’une vaste étude analysant l’association entre la consommation de caféine et les boissons contenant de la caféine et le dysfonctionnement érectile. Menée auprès de 3724 hommes, elle concluait que « la consommation de caféine réduisait les probabilités de prédisposition à la dysfonction érectile. » Mais là où les résultats surprennent, c’est que les effets du breuvage varient en fonction de la quantité absorbée ! Il ne faut pas boire le café ou toute autre boisson contenant de la caféine dans n’importe quelle quantité ! Les chercheurs ont observé que 2-3 tasses de café par jour (soit 170-375 mg / jour) diminue le risque de panne érectile et la réduit même de 42 % pour les personnes souffrant d’obésité et d’hypertension. Au-delà de ce nombre, des effets secondaires peuvent apparaître et en deçà également. Boire une seule petite tasse peut même augmenter légèrement les risques de dysfonction érectile…

Joëlle Smets.

 
  • Belgaimage

    Quel prince charmant pour Elisabeth?

    Majeure dans deux mois, la future Reine des Belges a encore quelques années devant elle avant de se marier. Qui seraient les prétendants possibles, de son âge, dans les Cours européennes ? « Soir mag » a fait l’exercice.

  • jail (DR)

    Ces femmes fascinées par les grands criminels

    De Landru à Salah Abdeslam, nombre de détenus dangereux reçoivent des lettres d’admiratrices transies. Quelles sont les raisons qui poussent certaines femmes à « consommer » de l’horrible ?

  • Belgaimage

    Le prince Andrew au cœur de l’affaire Epstein

    Le fils d’Elizabeth II connaissait très bien l’abuseur milliardaire, qu’il avait même invité à Balmoral en présence de la Reine !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Signé Stéphane Bern: best of

    Pendant les vacances, nous vous faisons profiter du meilleur de Stéphane Bern, grâce à un best of concocté spécialement pour vous. Cette semaine, (re)découvrez l’annonce de Michelle Obama: elle ne se présentera pas à la Maison-Blanche.