Accueil Actu Soirmag

L’assassin de John Lennon se sent « de plus en plus honteux » de son geste

Lors d’une audience du Conseil d’État de Liberté conditionnelle, l’assassin de John Lennon a avoué avoir de plus en plus honte d’avoir tué l’ex Beatles.

Temps de lecture: 2 min

Le 8 décembre 1980 à 22h52, Mark David Chapman tire sur John Lennon qui rejoignait son appartement à côté de Central Park, entrainant sa mort, seulement quelques heures après avoir fait dédicacer un album par l’ancien Beatles, rapporte le Time. L’homme déséquilibré le tue à l’aide d’un revolver, sous les yeux de sa femme.

Chapman plaide coupable pour le meurtre de Lennon en juin 1981, contre l’avis de ses avocats. Accusé de meurtre au second degré, il a écopé d’une peine à perpétuité mais comme il a plaidé coupable, cette peine a été accompagnée d’une période de sûreté de vingt ans. Pour purger sa peine, il est enfermé au centre correctionnel d’Attica. Depuis 2000, la liberté conditionnelle est envisageable mais l’assassin s’est vu refuser cette possibilité à dix reprises.

Il ressent désormais la honte

Lors de sa dernière audience devant le Conseil d’État de Liberté conditionnelle en août de cette année, Mark Chapman a exprimé sa culpabilité : « Il y a trente ans je ne pouvais pas ressentir la honte et maintenant je sais ce qu’est la honte », rapporte le Time.

Il explique également avoir trouvé John Lennon « incroyable » lors de la signature de l’album, ne ressentait aucune haine envers lui et c’est pourquoi avant de tirer, il a fait face à une lutte interne. « Mais j’étais déjà trop impliqué », a-t-il déclaré. Chapman comprend aujourd’hui que son geste était inutile mais à l’époque, il cherchait la célébrité.

Il assure avoir abandonné sa quête de célébrité et être désormais dévoué à promouvoir la pouvoir de Jésus. Mark David Chapman a également avoué avoir réalisé que la peine qu’il a causée persisterait « même après sa mort ».

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une