Accueil Culture

Dans «Un homme pressé», Luchini crève l’écran (vidéos)

À lui tout seul, l’acteur rend ce film agréable à regarder. Soir Mag critique également les autres sorties ciné et DVD de la semaine.

Temps de lecture: 3 min

Un homme pressé - deux étoiles

Veuf et papa d’une jeune étudiante, Alain est un homme d’affaires brillant, réputé pour ses analyses fines et ses qualités d’orateur. Obnubilé par son travail, il en oublie de vivre, jusqu’à ce qu’un AVC ne vienne changer la donne. Il se réveille atteint de troubles de la mémoire et de la parole. Il entame alors des séances de rééducation avec Jeanne, une orthophoniste au caractère bien trempé… Inspirée de l’histoire vraie de Christian Streiff, ancien patron de Peugeot Citroën, et du livre qu’il a tiré de son expérience, cette comédie dramatique retrace le combat d’un homme qui, contraint à réapprendre à vivre autrement, va peu à peu se remettre totalement en question. Une belle leçon de vie qui incite à la réflexion, mais qui repose en grande partie sur la prestation de Fabrice Luchini, et manque hélas un peu de peps.

Voir la vidéo sur mobile

Comédie dramatique française de Hervé Mimran avec Fabrice Luchini, Leila Bekhti, Igor Gotesman…

Les animaux fantastiques : les crimes de Grindewald - 3 étoiles

Londres 1927. Quelques mois après sa capture, Grindewald s’évade de façon spectaculaire et part se réfugier à Paris, où il espère retrouver Croyance, qui a miraculeusement survécu. De son côté, Norbert est chargé par Albus Dumbledore de retrouver le jeune homme avant le sorcier maléfique… Une chose est certaine : J.K. Rowling n’a pas fait le tour de son univers magique. Avec ce second volet des aventures de Norbert Dragonneau, plus sombre que le précédent, elle concilie à nouveau histoire originale et références à Harry Potter. Noms et lieux familiers sont au menu de cet opus qui ravira les fans de tout âge. Côté casting, peu de surprise, puisque les principaux protagonistes du premier sont de retour. Johnny Depp se révèle par contre moins horripilant que redouté, et Jude Law étonne dans le rôle de Dumbledore jeune.

Voir la vidéo sur mobile

Film d’aventures fantastiques anglo-américain de David Yates, avec Eddie Redmayne, Jude Law, Johnny Depp…

La mort de Staline - 3 étoiles

La bédé satirique des Français Thierry Robin et Fabien Nury a servi de base à cette truculente satire dont le ton et le style rappelle la grande époque des Monty Python, et ce n’est pas par hasard qu’aux côtés des Steve Buscemi, Jeffrey Tambor, Jason Isaac, Paddy Considine et Olga Kurylenko (la James Bond girl de « Quantum of Solace »), on retrouve en Viatcheslav Molotov ce bon vieux Michael Palin (75 ans). La palme, toutefois, revient au corpulent Simon Russel Beale, vrai caïd du théâtre et de la production télévisée d’Albion, fabuleux dans le rôle de Lavrenti Beria, le sinistre chef de la NKVD, équivalent soviétique de la Gestapo. C’est drôle, jubilatoire et, pire que tout, probablement pas si éloigné de la réalité historique !

Voir la vidéo sur mobile

Comédie d’Armando Iannucci, 105’, eOne.

American Nightmare 4 : les origines - 2 étoiles

Dans le but de réduire la surpopulation, le gouvernement US organise dans l’île new-yorkaise de Staten Island la première « purge » permettant à tout citoyen d’occire qui bon lui semble en toute impunité durant une période de douze heures… La préquelle de la saga initiée en 2013 par l’excellent film de James DeMonaca a été confiée à l’auteur du « Burning Sands » anti-bizutage. De facture classique et irréprochable au niveau des séquences de massacre, l’ouvrage perd considérablement le côté réellement horrifique des titres précédents. Cette « First Purge » en VO n’en a pas moins réussi à surpasser les autres en termes de recettes. En organisatrice « piégée » de la sinistre opération pilote, Marisa Tomei est la seule « star » à l’affiche.

Voir la vidéo sur mobile

Action de Gerard McMurray, 95’, Universal.

Notre sélection vidéo

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

À la Une