Les «gilets jaunes» taguent l’Arc de Triomphe à Paris (photos)

© EPA
© EPA

Ce 1er décembre, les « gilets jaunes » ont entamé leur troisième samedi de mobilisation. Pas moins de 36.000 manifestants étaient réunis ce samedi midi dans toute la France et 5.500 à Paris. Le 17 novembre, premier acte des « gilets jaunes », avait réuni 282.000 personnes, et le deuxième 106.000, dont 8.000 à Paris.

Lors de la manifestation, de violents heurts ont éclaté sur les Champs-Élysées. Les affrontements ont conduit à « plus de 120 interpellations » samedi à la mi-journée, indique le Premier ministre Édouard Philippe. Ce bilan provisoire dépasse déjà le nombre d’arrestations de la précédente mobilisation sur les Champs-Élysées où 103 personnes ont été arrêtées.

Bien décidés à maintenir la pression sur le gouvernement, les « gilets jaunes » ont tagué l’arc de Triomphe au cours des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants. « Les gilets jaunes triompheront » peut-on lire sur le monument. Plusieurs manifestants cagoulés ont également chanté la Marseillaise autour de la flamme du soldat inconnu.

D’autres importantes dégradations, des voitures et des bâtiments incendiés, des gaz lacrymogènes, des jets de projectiles… témoignent du climat extrêmement tendu.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern