Décès de Robert Stéphane, premier visage du JT de la RTBF

Décès de Robert Stéphane, premier visage du JT de la RTBF

Il restera pour toujours le premier visage du JT de la RTBF. Robert Stéphane, 85 ans, est décédé ce samedi, des suites d’une hémorragie cérébrale.

"C’est la première fois, ce soir là, le 6 novembre 1953 que j’ai mis ma tête devant une caméra de télévision", se livrait-il en en 2013 à la RTBF. "Le patron me dit: 'Écoutez, il se passe quelque chose de grave'. Les ambassades arabes sont venues protester auprès du ministre belge des Affaires étrangères en demandant : 'Est-ce que vous êtes solidaires de nos agresseurs, est-ce que vous jouez avec les Français contre nous en diffusant ce journal télévisé ? Ou est-ce que vous allez arrêter ça ?'. Et le ministre dit : 'Non nous allons arrêter ça.'"

Journaliste jusque dans les années 1980, il devient ensuite administrateur général de la RTBF. Confronté à des circonstances budgétaires difficiles, c’est lui qui a introduit la publicité sur les antennes du service public.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern