Catherine Deneuve règle ses comptes avec Laurent Delahousse

Belga Image
Belga Image

Le 23 novembre dernier, l’émission « Un jour, un destin » présentée par le journaliste Laurent Delahousse réalisait un numéro entièrement consacré à Catherine Deneuve. Au programme : passage en revue de la vie de la star, interviews de « proches » et autres surprises.

Mais après avoir visionné son portrait, l’actrice a vu rouge. Ni une, ni deux, une lettre incendiaire était publiée dans Telerama, à l’attention de Laurent Delahousse.

Catherine Deneuve s’exprime à cœur ouvert : « Voilà un enterrement de première classe : vous auriez pu attendre quelques années encore!". Ce qui l’a dérangée, ce sont les séquences de sa vie survolées, l’ensemble des évènements dramatiques mis en avant mais aussi « des interviews de personnes que je n’ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine », explique-t-elle. Elle affirme également que le portrait qui lui était destiné est « superficiel et morbide à souhait ».

Mais ce n’est pas ce qui a le plus mis en colère l’actrice. Non. Ce qui l’a profondément touchée, c’est le passage sur sa sœur décédée, Françoise Dorléac. Les équipes de production ont mélangé de la documentation à la fois réelle et fictive pour expliquer la mort de la défunte :« Une main sur le contact d’une voiture dans laquelle ma sœur va s’exploser quelques minutes plus tard. Suivi des images vraies de l’accident … c’est indigne ! (…) C’est un plan que je ne peux vous pardonner ».

Enfin, Catherine Deneuve demande à Laurent Delahousse de ne pas diffuser la deuxième partie du reportage qu’il avait annoncée.