Gilbert Rozon : à nouveau accusé de viol

Belga Image
Belga Image

Gilbert Rozon, 64 ans, était au départ accusé de 14 viols et harcèlements sexuels. En ce sens, la police de Montréal avait recommandé au procureur de déposer des accusations au pénal contre Gilbert Rozon pour toutes les victimes.

Mais après avoir analysé l’ensemble des éléments à charge, le procureur n’a retenu qu’un seul cas, celui de 1979, pour lequel le fondateur québécois du Groupe « Juste pour Rire » est inculpé. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) du Québec explique dans un communiqué que les treize autres victimes ont été informées de cette décision et qu’une justification peut leur être fournie à leur demande. Ni l’identité, ni l’histoire de ces victimes présumées ne seront révélées.

« Les Courageuses » VS. Gilbert Rozon

Un collectif de femmes baptisé « Les Courageuses » et entièrement composé de victimes présumées de l’ancien producteur, ont accusé Gilbert Rozon d’avoir fait « au moins 20 victimes sur une période de 34 ans, de 1982 à 2016 ». Au printemps dernier, le collectif obtenait de la Cour supérieure du Québec la permission d’entreprendre une action collective en justice au civil contre Gilbert Rozon. Le sexagénaire nie toutes ces accusations et riposte en obtenant l’autorisation d’une instance supérieure de faire appel de la décision autorisant un recours collectif en justice contre lui. Mais le voilà maintenant accusé d’une autre affaire de viol.

Un impact sur sa carrière

Après les accusations d’agression sexuelle remontant à octobre 2017, Gilbert Rozon avait dû renoncer à son poste de juré de « La France a un incroyable talent ».

« Les Courageuses », les faits de 2017 et de 1979 ont poussé les chaînes françaises de télévision M6 et C8 à déprogrammer des émissions auxquelles Gilbert Rozon était associé.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern