«Amour», l’expo à ne pas manquer

François Boucher,  « L’odalisque » -  1743
François Boucher, « L’odalisque » - 1743 - © Photo : C. Devleeschauwer

Tête renversée, elle s’abandonne à l’amour qui prend corps dans celui d’un jeune homme ailé. Lui, en retour, enlace la belle avec délicatesse. Jeu de regards entre les deux amants de marbre blanc de « Psyché ranimée par le baiser de l’Amour ». Au XVIIIe siècle, le sculpteur Antonio Canova choisit l’élégance pour exprimer l’amour, tandis qu’au siècle suivant, Auguste Rodin enflamme les cœurs et rapproche les corps dans les œuvres « Roméo et Juliette » ou « Paolo et Francesca ». Quant à Camille Claudel, elle renverse les amants et les fait danser dans « La...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern