Donel Jack’sman, traité de «sale noir» sur scène, explique pourquoi il a finalement porté plainte (vidéos)

BelgaImage
BelgaImage

La scène était surréaliste. En plein spectacle, Donel Jacks’man se fait insulter de « sale noir » par un spectateur. L’humoriste le recadre, poursuit son spectacle et partage la vidéo de l’incident sur les réseaux sociaux. S’ensuit une large couverture médiatique. Mais aussi des milliers de commentaires encourageant l’artiste à porter plainte contre cet acte raciste survenu à Nice fin décembre.

Voir la vidéo sur mobile

Donel Jack’sman avait d’abord refusé de pousser les portes du commissariat pour déposer plainte, comme il l’explique dans l’émission de France 5, C à vous, ce mercredi 9 janvier : « Moi à la base je ne comptais pas porter plainte. Je me suis dit ‘c’est pas grave, c’est un fou’ ». « Je suis un artiste, je suis sur scène, il m’est arrivé ça, il y a eu un soutien qui fait qu’aujourd’hui je suis là. Le soir de l’insulte, j’étais à l’hôtel, tranquille », raconte celui qui s’est fait connaître dans l’émission de France 2 « On ne demande qu’à en rire ».

Mais il est finalement revenu sur sa première décision. Il explique pourquoi, relayé par l’AFP : « Beaucoup de gens m’ont dit ‘toi tu ne peux pas laisser passer ça. T’es connu, on parle de toi, moi ça m’arrive tous les jours. J’ai vu le racisme à l’embauche, au logement, en boîte de nuit, personne n’en parle. Mais si toi par ta voix tu peux montrer un signe fort, et dire aux gens que ce n’est plus une blague, tu dois le faire’. C’est pour cela que j’ai porté plainte ».

« On veut nous faire croire que la France est raciste, mais c’est une minorité de personnes. J’ai eu le soutien de toute la France, de toutes les couleurs, j’ai eu de toutes les religions. Tout le monde m’a soutenu », a établi celui qui dit être victime d’un « racisme de luxe ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern