«On a cru qu'elle voulait m’attaquer» : la sécurité de Cyril Hanouna intercepte une militante vegan sur le plateau de Balance ton post (vidéo)

© Capture d’écran Twitter
© Capture d’écran Twitter

Une scène de « Balance ton post », diffusée en direct ce vendredi 11 janvier, a quelque peu déconcerté les téléspectateurs… Lors de l’émission, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs débattent sur le mouvement vegan. Pour défendre le sujet, le présentateur a invité Anaïs, militante de l’association « Boucherie abolition ».

Lorsque la jeune femme prend la parole autour de la table, celle-ci ne défend pas le sujet mais appelle à une action en direct. « Action en direct de justice maintenant, sur boucherie abolition. Acte 9 en direct maintenant » lance-t-elle à Cyril Hanouna qui ne comprend vraisemblablement pas son discours. Par la suite, l’animateur de Balance ton post interrompt la militante et lance la pub. Celle-ci fait tomber sa chaise en se levant précipitamment pour rejoindre Cyril Hanouna. Anaïs est rapidement rattrapée par la sécurité qui la sort directement du plateau. La publicité est lancée laissant le public et les téléspectateurs troublés par la scène qui vient de se dérouler sous leurs yeux.

Quelques minutes plus tard à la reprise de l’émission, Cyril Hanouna revient sur l’événement déroutant. « Il y a eu un petit événement avec cette jeune fille, Anaïs, qui fait partie d’un mouvement vegan (…) Elle n’était pas du tout violente, sachez-le. Elle voulait juste montrer une pancarte. (…) Il n’y a rien de violent, c’est vrai que ça a été un peu rapide, on a cru qu’Anaïs voulait m’attaquer mais elle n’était pas du tout là-dedans » a-t-il expliqué.

La militante voulait montrer une banderole indiquant de suivre une action qui se déroulait en direct sur Facebook. L’action consistait pour certains membres de l’association « Boucherie abolition » à kidnapper en direct un cochon dans un abattoir.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern