La chanteuse Alicia Keys va présenter la cérémonie des Grammy Awards

Reporters
Reporters

La chanteuse noire américaine Alicia Keys a annoncé mardi qu’elle allait présenter, le 10 février à Los Angeles, la cérémonie des Grammy Awards, régulièrement accusée par certains d’être trop blanche et trop masculine.

Elle-même détentrice de 15 Grammy Awards, Alicia Keys présentera la soirée la plus importante pour l’industrie musicale américaine, qui fait cette année la part belle au rap et à un grand nombre d’artistes féminines.

« Je sais ce que ça fait d’être sur cette scène, et je sais ce qu’on ressent d’être fière de son travail et d’être reconnue pour ses efforts », explique la chanteuse dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

« Je sens que c’est l’occasion rêvée pour moi de rendre la pareille et de mettre en avant les autres, particulièrement les jeunes femmes qui sont nommées », a-t-elle ajouté.

Alicia Keys remplace le comédien britannique James Corden, qui animait les Grammy Awards les deux années précédentes.

Depuis sa révélation en 2001 avec l’album « Songs in A Minor », la musicienne, pianiste classique de formation, a vendu plus de 30 millions de disques et est également productrice pour le cinéma, la télévision et le théâtre.

Critiquée pour la sur-représentation des artistes masculins et blancs lors de la dernière cérémonie, la Recording Academy, l’organe de représentation des professionnels de la musique aux États-Unis, a engagé depuis lors une série de réformes pour favoriser la diversité de ses membres et du palmarès des Grammys.

Porté par un album inspiré par le film « Black Panther », le rappeur californien Kendrick Lamar a reçu huit nominations pour les Grammy Awards, en tête devant un autre rappeur, le Canadien Drake, nommé sept fois.

Les femmes sont également très présentes avec notamment la rappeuse Cardi B, la diva pop Lady Gaga et la chanteuse folk-rock Brandi Carlile. Mais les stars Taylor Swift et Ariana Grande restent introuvables dans les catégories majeures.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Haya Bint al Hussein, princesse en fuite

    Haya Bint al Hussein, demi-sœur du roi de Jordanie, a quitté son époux, l’émir de Dubaï, pour se réfugier à Londres. Récit d’une affaire qui fait scandale.