Le premier Panini de la sneakers, un projet original de trois jeunes belges

DR
DR

Gatien André (bientôt 26 ans, représentant chez Timberland), Maxim Pien (25 ans, designer) et David Portana (25 ans, employé administratif) sont trois amis d’enfance, passionnés de sneakers (ces chaussures de sport vintage à la mode) et de collection de stickers. Ensemble, ils ont eu l’idée un peu folle de créer le premier album Panini autour de l’univers streetwear, dédié à la sneakers, pour faire revivre un rêve d’enfant.

DR
DR

Gatien, pouvez-vous expliquer l’origine de votre projet ?

Quand on était jeune, on collectionnait ces albums Panini où il fallait remplir les pages de stickers de football. Il y a quelques mois, alors qu’il complétait un album avec son frère, Maxim a entendu le titre « Incroyaux » de Caba & JJ. Il a alors été marqué par une punchline : « Plaire à tout l'monde, j'en ai R.A.F., je veux finir sur autocollant Panini, yes Sir ». C’est là que lui est venue l’idée de créer un album dédié à la sneakers. Cet univers l’a toujours passionné et il avait même déjà lancé une application qui cartonne, Colors Sneakers, qui permet de suivre les sorties et tendances du moment. Il a ensuite décidé de s’entourer de David et moi pour mettre en place le projet. On s’est demandé quel album de stickers manquait par rapport à ce qui existe déjà et quel album nous intéresserait. Le thème de la sneakers a ensuite été évident. Avant de se lancer, on a parlé de l’idée autour de nous et elle a été très bien accueillie. On a ensuite contacté Panini qui accepte rarement d’imprimer des projets extérieurs, mais qui nous a donné son accord. Tout a ensuite été très vite.

Concrètement, en quoi consiste ce projet?

Il s’agit d’un album Panini qu’il faudra compléter avec des photos de sneakers. On a lancé une campagne de crowdfunding sur kickstarter pour trouver le financement nécessaire : 100 000 euros pour 15 000 albums composés de 48 pages et 350 stickers, ce qui représente 2 500 000 stickers en tout. L’album est présenté sous la forme d’un calendrier où les paires les plus exclusives et les meilleurs modèles de 2018 sont exposés par mois. Via le crowdfunding, les consommateurs peuvent déjà commander les albums en prévente, à un prix avantageux. Au niveau visuel, c’est Maxim qui s’occupe du design de l’album. On se retrouve pratiquement tous les jours pour avancer dans ce projet commun qui nous rassemble en dehors de nos boulots.

DR
DR

Vous en êtes où dans votre crowdfunding ?

Pour l’instant, on n’a récolté qu’un peu plus de 4 000 euros sur les 100 000 nécessaires donc il y a encore du boulot car il ne reste plus qu’une vingtaine de jours. Ce système de financement participatif est assez difficile à mettre en place en Belgique car ce n’est pas aussi populaire qu’aux États-Unis. Mais on y croit, tout peut basculer en quelques jours. Bien sûr, on essaie aussi de trouver d’autres modes de financement à côté du crowdfunding. Et si vraiment on n’arrive pas à récolter la somme nécessaire, on a un plan B, qui doit encore rester secret.

Quels moyens utilisez-vous pour vous faire connaître ?

Les réseaux sociaux, le bouche-à-oreille, l’entourage… On essaie aussi de trouver des influenceurs prêts à nous aider mais beaucoup attendent quelque chose en retour. On cherche vraiment toutes les possibilités pour faire parler de nous. On a aussi eu l’idée d’insérer dans l’album des pages « guest » : on met en avant un artiste avec son actu du moment et ses choix de sneakers préférées. En tout, on aimerait en intégrer six et on a déjà deux réponses positives : Senamo (rappeur bruxellois) et Eskondo (DJ et producteur de rap belge). On espère attirer un public grâce à ces artistes belges. On est également en train de contacter des shops dédiés à l’univers streetwear. Plusieurs sont déjà d’accord de collaborer avec nous et de devenir des points de vente de nos albums.

DR
DR

Que comptez-vous faire des futurs bénéfices ?

Le but est de couvrir les frais d’impression des années à venir. Car on aimerait pouvoir sortir un album chaque année, avec de nouveaux artistes et de nouvelles paires mises en avant. Au fil des années, on pourrait alors voir l’évolution des modèles et des marques.

Quel est votre but en mettant en place ce projet ?

On a envie de partager notre passion à travers un produit exclusif et original. Le but est de créer une communauté de la sneakers en Belgique, pour que les jeunes puissent se retrouver et échanger autour d’un projet. Les valeurs de partage et de communauté sont très importantes à nos yeux. On espère vraiment que le projet pourra se concrétiser comme nous le souhaitons !

DR
DR

Si vous voulez participer au projet, rendez-vous sur la page de crowdfunding kickstarter.

DR
DR

 
  • 100 millions de dollars: le business florissant du couple Obama

    DET-gettyimages-607369304-1536779662

    Le business des anciens locataires de la Maison-Blanche est florissant. L’ex First Lady vient de vendre 10 millions d’exemplaires de son autobiographie « Becoming ». Le couple a signé des accords mirifiques avec Random Penguin House, Spotify et Netflix.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Haya Bint al Hussein, princesse en fuite

    Haya Bint al Hussein, demi-sœur du roi de Jordanie, a quitté son époux, l’émir de Dubaï, pour se réfugier à Londres. Récit d’une affaire qui fait scandale.