Booba et Kaaris s’invectivent de plus belle sur Instagram: «Ça va finir en étranglement cette histoire» (vidéo)

Booba et Kaaris s’invectivent de plus belle sur Instagram: «Ça va finir en étranglement cette histoire» (vidéo)

Leur relation peut être suivie comme une série à rebondissements. À chaque semaine son nouvel épisode. Entre les deux rappeurs, la guéguerre par réseaux sociaux interposés n’en finit plus. Nouvelles charges durant le week-end. Comme de coutume, les hostilités ont été lancées par Booba sur sa page Instagram, comme l’épingle BFMTV. Le Duc de Boulogne notait, capture d’écran à l’appui, que le titre de son rival intitulé « Aieaieouille » avait du mal à décoller et qu’il nageait dans les eaux profondes du classement iTunes. B2O insiste alors, arguant que la seule solution restante à Kaaris est « la bagarre ! Octogone  !!! ». « Oublie la musique, c’est fini. Je suis ton père, je t’ai fait avec un défaut de fabrication. Maintenant je dois te casser », légende-t-il.

Pour rappel, les deux hommes s’invectivent depuis plusieurs semaines maintenant et promettent à leurs nombreux fans un combat de MMA, un art martial violent. Un match qui pourrait d’ailleurs se dérouler à Bruxelles puisque le Palais 12 du Heyzel a été envisagé par les rappeurs. Pour l’heure, rien n’est sûr mais ça n’empêche pas les deux hommes de vouloir que la paperasse avance. Booba en a profité pour signaler à son possible futur adversaire qu’il n’avait toujours reçu aucun contrat.

« La cage va se refermer »

La réplique de Kaaris ne s’est pas fait attendre : « Le contrat arrive, ne t’inquiète pas gosse de riche », a prévenu le rappeur sur Instagram, lui aussi. « Booba, j’ai compris que tu veux endormir les cerveaux pour pas qu’on parle de mon album », soutient-il.

Avant de s’épancher dans une vidéo plutôt explicite :

« Le contrat, il va arriver, t’inquiète même pas. C’est juste que ça ne va pas être un chiffon comme le tien, il va être bien ficelé. Ça prend du temps. Il va arriver comme ça la cage va se refermer : il n’y aura que toi et moi. Et tu vas voir si tu vas m’éteindre. Ça va finir en étranglement cette histoire. Allez, va t’occuper de ta famille, ils ont besoin de toi. Tu galères. Essaye de dormir un peu. »

Ambiance. Le combat pourrait avoir lieu le 5 avril prochain à Bruxelles. La demande des rappeurs est en cours d’analyse du côté du Palais 12… Affaire à suivre.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern