Accueil Édito

La retraite pour les automobilistes

Un édito de Marc Pasteger.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

À 97 ans, le prince Philip vient de causer un accident de la route. Et il semble que le valeureux époux de la reine d’Angleterre ne soit pas prêt à renoncer à prendre le volant. La presse britannique insinue quand même que cet épisode, qui aurait pu être tragique, pour le responsable de la faute comme pour la conductrice et son amie choquées, pourrait aboutir à une interdiction de circuler. On imagine mal un retrait de permis. Mais, après tout, pourquoi pas ? Tout mari de la souveraine qu’il est, Philip ne peut pas profiter d’une sorte d’immunité. Il est évidemment souhaitable que ce nonagénaire qui, voici deux ans, a pris sa retraite quant à ses fonctions officielles fasse de même pour ses déplacements au volant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs