Razzie Awards : Melissa McCarthy sacrée « pire actrice » de l'année aux États-Unis

Belgaimage
Belgaimage

Sorte d’anti-Oscars, les Razzie Awards sont des prix satiriques couronnant les pires films de l’année 2018, à la veille des prestigieux Oscars. Lors de la cérémonie qui avait lieu ce samedi 23 février, Melissa McCarthy a reçu le prix de la « pire actrice » pour ses rôles dans « Carnage chez les Puppets » et « Life of the Party ». Les juges lui ont quand même attribué un prix de rédemption pour son rôle dans « Can You Ever Forgive Me? », film pour lequel elle a été nommée aux Oscars.

Belgaimage
Belgaimage

Le film d’Etan Cohen, « Holmes & Watson » a quant à lui reçu les prix de « pire film de l’année », « pire réalisateur », « pire remake » et « pire acteur de second rôle » pour John Reilly. Dans la catégorie « pire acteur », c’est le président américain Donald Trump qui décroche le prix, pour ses apparitions dans deux documentaires dont « Fahrenheit 11/9 » de Michael Moore.

Inventé par des étudiants

Les Razzie Awards, diminutif de Golden Raspberry Awards ont été inventés en 1981 par des anciens étudiants en cinéma et des professionnels d’Hollywood. Razzy est le diminutif du mot fraise en anglais, qui est un symbole de dérision et de moquerie.

La 91ème cérémonie des Oscars sera diffusée dans la nuit du 24 au 25 février.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Incendie: Stéphane Bern raconte Notre-Dame

    Plus qu’un sanctuaire religieux, plus qu’un chef-d’œuvre de l’architecture gothique, plus qu’un haut lieu spirituel et culturel de la capitale française, la cathédrale Notre-Dame de Paris est constitutive de la nation française.