Daniela Prepeliuc va faire son grand retour à la télé belge: l’ancienne journaliste météo de RTL rejoint… la RTBF

Belgaimage
Belgaimage

Fin du mois de novembre dernier, Daniela Prepeliuc avait annoncé sur les réseaux sociaux son départ de BFM TV et ainsi surpris tout le monde en déclarant : « Après presque 3 années passées chez BFMTV, j’ai décidé de mettre un terme à mon contrat. On se retrouve sur l’antenne de BFMTV jusqu’à fin décembre ! Et à très bientôt pour de nouvelles aventures. »

Elle ne donnait alors aucun détail sur les raisons de son départ. Elle avait intégré la chaine d’information en continu en 2016 pour des remplacements à la présentation de la météo, tout en gardant son poste au sein de RTL-TVI. Quelques mois plus tard, le départ de la titulaire météo avait propulsé la jeune femme à ce poste. Elle avait alors décidé de quitter la télévision belge pour débuter une carrière à Paris, bien que son mari journaliste à la RTBF, Quentin Warlop, soit resté en Belgique.

C’est officiel

Ce jeudi 28 décembre, Daniela Prepeliuc a confirmé son retour à la télévision belge en déclarant sur Facebook : « C’est officiel ! Je suis de retour en Belgique. Très heureuse d’intégrer le service public belge RTBF et de vous présenter l’émission ‘Contacts’ dès ce 16 mars sur La Une  ».

La jeune femme de 34 ans, ancienne journaliste météo chez RTL, passe donc à la RTBF. Au printemps prochain, elle intégrera l’un des programmes historiques de La Une, l’émission « contacts ». Présentée depuis 2001 par le commissaire Olivier Quisquater, l’émission est composée de capsules consacrées à la sécurité routière, qui seront modernisées.

Nouveau challenge

« Je suis très heureuse d’intégrer le service public pour relever ce nouveau challenge. C’est une opportunité unique ! J’ai une réelle envie de retourner sur le terrain et de présenter une émission d’utilité publique, à côté de mon autre domaine de compétence, qu’est la météorologie et l’environnement  », a-t-elle déclaré à la RTBF.

Si son nom avait été évoqué en tant qu’éventuelle chroniqueuse des « Pigeons », c’est finalement dans un tout autre registre que l’on retrouvera Daniela Prepeliuc.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern