Captain Europe fait son retour avant les élections européennes (vidéo)

DR
DR

Quelques mois avant le scrutin des élections européennes de mai prochain, le super-héros officiel du Parlement européen est de retour. Son but ? Via les réseaux sociaux, tenter de rendre l’Union européenne attirante pour inciter les jeunes à participer au scrutin, où le taux d’abstention bat des records. « Mon super-pouvoir secret ? C’est l’UE  », déclare le super-héros masqué.

Le personnage de Captain Europe a été créé dans les années 2000 suite à l’échec du Traité constitutionnel européen. Au fil des années, le style du super-héros a évolué, passant d’un costume en lycra moulant à un tricorne bleu, slip jaune et cape avec les douze étoiles européennes.

Au HuffPost, le trentenaire qui incarne le personnage a déclaré « travailler à Bruxelles mais pas directement pour l’UE  ». Il a également admis assumer le côté original de l’idée pour promouvoir les valeurs européennes : « Je suis un citoyen européen. J’aime bien l’idée que Captain Europe pourrait être n’importe qui  ».

Pas de tabous

Il a ainsi pris la suite d’un fonctionnaire britannique anonyme, qui a laissé sa place au moment du Brexit : « J’ai trouvé vraiment dommage que ce personnage disparaisse au moment où la politique devenait absurde avec Trump et le Brexit. J’ai voulu apporter une réponse qui soit au moins aussi absurde », ajoute Captain Europe.

S’il fait beaucoup rire, certains eurodéputés ne semblent pas du même avis. Il est notamment accusé par les eurosceptiques de promouvoir une « propagande européiste ». Peut-être parce que Captain Europe ne connaît pas les tabous et aborde tous les sujets avec humour, même ceux qui fâchent. « La critique facile dès qu’on parle d’Europe, c’est d’être taxé de naïveté. Mais je soutiens aussi des mouvements qui critiquent l’Europe actuelle et réclament davantage de démocratie, comme les gilets jaunes. Je me vois avant tout comme un lobby citoyen  ».

Face aux rumeurs de financement par l’Europe, le super-héros assure assumer son rôle de manière 100 % bénévole et sans contrôle des institutions.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern