Alain Robert, le « Spiderman français » monte à mains nues au sommet de la tour Engie (vidéo)

Alain Robert, le « Spiderman français » monte à mains nues au sommet de la tour Engie (vidéo)
belga Image

La scène s’est déroulée dans le quartier de la Défense à Paris. Alain Robert, grimpeur aguerri a escaladé les 186 mètres de la tour Engie à mains nues, sans la moindre protection, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo :

Pourquoi s’être donné tant de mal ? « Cette nouvelle escalade clandestine est un coup de coeur et un coup de gueule pour sauver Notre-Dame-de Paris : c’est le patrimoine français qui est en train de s’effondrer », a expliqué le grimpeur à l’AFP. En effet, la cathédrale édifiée au Moyen-Age, manque cruellement de moyens pour pouvoir être restaurée. Il manquerait 155 millions d’euros, pour être exact. L’information est confirmée par le chargé de communication de la cathédrale et de l’association, André Finot. « Alain Robert ne nous a pas contactés. Nous ne lui avons rien demandé mais ce coup de projecteur peut nous aider. Cependant, nous n’encourageons évidemment pas ce genre d’exploit », explique-t-il

Le bâtiment des fournisseurs d’électricité Engie est l’un des dix gratte-ciels les plus hauts de France. L’ascension des 37 étages de la tour a duré près de 45 minutes sous les regards ébahis d’une trentaine de personnes.

Afin d’avoir plus de chances d’être remarqué, Alain Robert avait contacté plusieurs médias sans toutefois leur préciser quelle tour il escaladerait.

Le « Spider-Man français » s’est fait connaître en enchaînant les ascensions de l’extrême. En juin, il s’était attaqué à la cinquième plus haute tour du monde à Séoul, mais avait été obligé de renoncer en raison de l’intervention des agents de sécurité de la Lotte World Tower. Il avait tenté de réitérer la même expérience sur l’une des tours de Manille au début de l’année 2019 mais l’arrestation de la police l’avait également contraint à arrêter son ascension.

 
  • Comment les animaux vivent le deuil

    PHOTONEWS_10771703-039

    Les hommes ne sont pas les seuls à être affectés par la disparition d’un proche. Les bêtes aussi connaissent une forme de deuil. Voici quelques histoires étonnantes et interpellantes.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern