Laurence Boccolini remballe une dame qui l’accuse de trop se plaindre de sa maladie (photo)

Laurence Boccolini remballe une dame qui l’accuse de trop se plaindre de sa maladie (photo)
Belga Image

Quelle ne fût pas la surprise de Laurence Boccolini en dépouillant son courrier dimanche matin. Une lettre manuscrite inhabituelle lui était adressée. Révoltée, la présentatrice a tenu à partager son contenu avec ses fans sur Instagram.

Sur le papier, on peut lire que Madame C. trouve que Laurence Boccolini se plaint trop de sa maladie – une polyarthrite rhumatoïde – alors qu’elle a les moyens de s’offrir « tous les traitements nécessaires qui ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, ce qui est impossible pour la plupart des personnes ». Et Madame C. est comprise dans « la plupart des personnes » puisqu’elle aussi souffre de polyarthrite rhumatoïde.

Sans plus attendre, Laurence Boccolini a décidé d’exposer à cette dame sa façon de penser : « Sachez que j’ai révélé ma maladie cette année alors que j’en suis atteinte depuis des années ». Selon elle, ce sont les journalistes qui la poussent à parler de cela, lorsqu’ils n’ont plus rien à dire : « Je refuse de parler de ma polyarthrite rhumatoïde en interview lorsque j'en donne et c'est rare. Donc si vous lisez des torchons qui aiment à titrer sur ma 'maladie' pour faire pleurer dans les chaumières et vendre leur magazine j'en suis désolée... Cela ne vient pas de moi car je refuse qu'on me résume à cela. Comprenez bien que c'est un sujet facile à utiliser quand on n'a strictement rien à raconter sur moi ».

Elle en vient ensuite à la partie sécurité sociale : « Quant à ma prétendue possibilité de 'm'offrir' tous les traitements possibles et imaginables grâce à un compte en banque plein à craquer (si seulement) sachez que même si j'étais riche comme Arthur et Laurent Ruquier réunis, mon argent ne me servirait strictement à rien car les remèdes à la PR sont pratiquement les mêmes pour tous ceux qui en souffrent ! Pour ma part, ils ne fonctionnent pas et je n'ai aucun traitement...».

La présentatrice termine ensuite sa réponse sur une note plus ou moins positive : « Je vous souhaite de tout mon cœur de trouver un peu de réconfort auprès d'un médecin. Je mets évidemment vos mots durs et blessants sur le compte de la douleur dont je connais hélas parfaitement les effets sur le moral. Bien à vous ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern