Bouli Lanners en touchant papa dans «C’est ça l’amour»: «Je n’ai pas hésite une seconde»

Bouli Lanners en touchant papa dans «C’est ça l’amour»: «Je n’ai pas hésite une seconde»
C’est ça l’amour

Après le ripou dans « Tueurs » et l’éleveur sadique de « Chien », on vous retrouve en papa fragile. Un sacré virage, que vous avez hésité à prendre ?

Ah, de fait, on est très loin des deux rôles précédents. Et non, je n’ai pas hésité une seconde. J’ai voulu jouer ce rôle dès la lecture du scénario. J’ai été séduit par le personnage et par l’écriture. J’ai aussitôt contacté la réalisatrice, Claire Burger, pour lui dire que je voulais le rôle. Elle m’a répondu...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern