Audience sur l’héritage de Johnny Hallyday ce vendredi: «Il n’aimait pas particulièrement l’état d’esprit des Français»

Belga Image
Belga Image

Les avocats ont été les premiers à plaider à l’audience déterminante dans le cadre du litige dans l’héritage de Johnny Hallyday qui oppose David et Laura à Laeticia. Johnny Hallyday avait fait de son domicile aux États-Unis sa résidence principale. L’avocat a aussi rappelé que le chanteur possédait la Green Card et était résident fiscal californien. En 2015, il était 188 jours aux États-Unis contre 158 en France et 196 jours aux États-Unis contre 168 en France en 2016.

L’avocat dit également : «  La France ne constituait absolument pas le centre de ses intérêts professionnels et personnels lors de ses dix dernières années. Johnny Hallyday n’aimait pas particulièrement l’état d’esprit des Français ». Si le Taulier allait en France parfois, c’était pour « les besoins de sa carrière ». « Johnny Hallyday ne comptait pas mourir en France. Il a fait le choix de suivre un nouveau traitement en France mais il n’avait qu’une envie : rentrer aux États-Unis. Et jamais, il n’a demandé d’hommage national », poursuit-il.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern