George Clooney appelle au boycott des hôtels de luxe de Brunei

George Clooney appelle au boycott des hôtels de luxe de Brunei
Belga Image

La monarchie de Brunei est un riche petit État pétrolier d’Asie du Sud Est dirigé par le sultan Hassanal Bolkiah depuis 1967. Et c’est après ce richissime homme que George Clooney en a.

En 2013, Hassanal Bolkiah avait annoncé l’introduction progressive de la charia, la loi islamique. Mais cela avait été retardé pour des questions pratiques et en raison de l’opposition des défenseurs des droits humains.

Plus récemment, le sultan a exprimé son envie d’instaurer la peine de mort en cas d’homosexualité ou d’adultère en invoquant la charia. Mais ce n’est pas tout. Le sultan prévoit aussi d’amputer la main ou le pied – c’est selon – de toute personne coupable de vol. C’est la goutte de trop en ce qui concerne l’acteur : « Le 3 avril, la nation de Brunei va commencer à lapider et à fouetter à mort n’importe lequel de ses citoyens convaincu d’être homosexuel. Comprenez-le bien», informe-t-il au site internet Deadline.

« Le sultan possède l’Agence d’investissement de Brunei » qui, à son tour, est propriétaire de « neuf des hôtels les plus prestigieux dans le monde », continue George Clooney. « J’ai séjourné dans nombre d’entre eux, dont certains récemment, parce que je n’avais pas fait mes devoirs et que j’ignorais qui les possédait ».

L’acteur américain appelle toute personne à ne plus se rendre dans ces établissement de luxe suivants : The Dorchester (Londres), 45 Park Lane (Londres), Coworth Park (Royaume-Uni), The Beverly Hills Hotel (Beverly Hills, Etats-Unis), Hotel Bel-Air (Los Angeles, Etats-Unis), Le Meurice (Paris), Hôtel Plaza Athénée (Paris), Hotel Eden (Rome) et Hotel Principe di Savoia (Milan, Italie).

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern