Quand un homme découvre qu’il a gagné 1 million d’euros, presque deux mois après le tirage

Belgaimage
Belgaimage

Normalement, la personne qui décroche le jackpot dispose de 60 jours à partir de la date du tirage pour se faire connaître auprès de la Française des jeux (FDJ). Après ce délai, plus moyen de récupérer les gains et pour ce quinquagénaire de Lyon, il était mois une ! Le 12 février dernier, le cadre supérieur remporte la somme d’1 million d’euros à My Million. Joueur occasionnel, il oublie de vérifier son billet et ne sait donc pas encore qu’il vient de gagner une grosse somme.

Comme personne ne s’est manifesté à 9 jours de la date fatidique, la FDJ décide de lancer un avis de recherches repris dans la presse locale. La ville et le nom du point de vente où a été validée la grille ont même été indiqués, ce qui ne se fait pas d’habitude pour des raisons de sécurité. Le Lyonnais prend connaissance de cette histoire par une amie qui lui en parle, mais il ne fait pas le lien. « Je me suis juste dit que c’était un point de vente où j’allais  », confie le quinquagénaire au Parisien. Pourtant, le soir même, il tombe par hasard sur un reçu My Million dans sa boîte à gants. « Je me suis dit : ‘Tiens, faudrait peut-être que je vérifie’. Mais sur le coup, je n’y pense pas plus que ça  », se rappelle-t-il.

Pas une blague

Le 6 avril, il se rend tout de même chez un détaillant FDJ, qui scanne son ticket et l’invite à contacter un centre de paiement car il aurait remporté un gros lot, de plusieurs milliers d’euros, sans préciser le montant. Il appelle alors le service Relations Gagnants qui lui dévoile la somme remportée : 1 million d’euros. Au début, il pensait à une blague : « J’étais forcément un peu estomaqué, mais je n’ai pas du tout perdu mes moyens», assure-t-il.

Le retardataire envisage d’investir dans l’immobilier avec son jackpot et de s’offrir des restaurants avec ses copains. « Je suis un épicurien, je n’ai pas attendu de gagner 1 million d’euros pour le devenir. Ce pactole ne va pas changer ma vie, il va l’améliorer. J’ai des valeurs, l’argent n’a jamais été un moteur pour moi  », ajoute-t-il. Il s’est promis de continuer à jouer, tout en vérifiant plus régulièrement ses billets !

Avec ses 53 jours d’attente sur 60, il s’est rapproché du record historique français. En 2012, deux septuagénaires du Nord, gagnantes de 3,5 millions d’euros au Loto, avaient patienté 56 jours avant de donner signe de vie. Mais tout le monde n’empoche pas les montants à temps. Depuis 2014 et le début de My Million, environ 25 magots de 1 million d’euros n’ont pas été réclamés. Et au Loto en 2011, 8 millions d’euros n’ont pas été réclamés par son gagnant. Les sommes non sollicitées après la période impartie sont remises en jeu lors du « Super Loto de l’inconnu ». Même chose pour les pactoles My Million.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern