Le réalisateur de « Noce Blanche », Jean-Claude Brisseau, est décédé

Le réalisateur de « Noce Blanche », Jean-Claude Brisseau, est décédé
Belga Image

Le réalisateur Jean-Claude Brisseau est décédé ce samedi 11 mai à Paris des suites d’une longue maladie.

Le cinéaste est l’auteur d’une douzaine de films. Parmi le plus connus, on recense « Noces Blanches », un long-métrage datant de 1989 qui a réalisé plus d’1,8 millions d’entrées. C’est dans ce film que la désormais célèbre Vanessa Paradis a obtenu son premier rôle et un César du meilleur espoir féminin par la même occasion.

Jean-Claude Brisseau est également connu pour « De Bruit et de Fureur » (1988), un film choc mettant en scène Bruno Cremer. En 2012, son film « La Fille de nulle part » lui a valu le « Pardo d’oro » (le Léopard d’Or) du Festival du film de Locarno.

Le cinéaste a sorti son dernier film en 2018, « Que le diable nous emporte » avec Fabienne Babe.

Condamné pour harcèlement sexuel

La carrière du réalisateur n’a pas été toute rose. En 2005, Jean-Claude Brisseau est condamné à un an de prison avec sursis pour le harcèlement sexuel de deux jeunes actrices. À l’époque, les jeunes femmes espèrent décrocher un premier rôle dans son film « Choses secrètes », sorti en 2002. En 2017, les accusations reprennent à la naissance du mouvement #MeToo.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern