Agressée sexuellement par son beau-père à l’adolescence, l’animatrice américaine Ellen DeGeneres témoigne

Agressée sexuellement par son beau-père à l’adolescence, l’animatrice américaine Ellen DeGeneres témoigne
BelgaImage

Les agressions sont survenues quand elle était âgée de 15 ou 16 ans, alors qu’on avait diagnostiqué un cancer du sein à sa mère et que celle-ci était absente de la maison, raconte Ellen DeGeneres dans un épisode d’une émission du célèbre David Letterman (« My Next Guest Needs No Introduction ») qui sera diffusé vendredi sur Netflix.

« Il m’a dit (…) qu’il lui avait senti une grosseur dans le sein (de sa mère, ndlr) et qu’il devait palper mes seins », dit l’humoriste selon des extraits de l’entretien diffusés par les médias américains. « Enfin il m’a convaincue qu’il devait toucher mes seins, et puis il a essayé de le faire encore une fois. Puis, encore une autre fois, il a tenté de défoncer ma porte, et j’ai cassé la fenêtre pour m’enfuir car je savais ce qui allait arriver », a poursuivi la comédienne de 61 ans.

Parler pour que les autres parlent aussi

Ellen DeGeneres a expliqué n’avoir pas parlé de ces agressions à l’époque pour « protéger » sa mère : « J’aurais dû me protéger moi, j’ai attendu quelques années avant de lui dire. Et quand je le lui ai dit, elle ne m’a pas crue et elle est restée avec lui pendant encore 18 ans. » Selon elle, sa mère a fini par quitter son beau-père, aujourd’hui décédé, parce qu’il avait trop souvent changé sa version des faits sur ces agressions.

« C’est une histoire vraiment horrible, et la seule raison pour laquelle j’en parle si précisément c’est parce que je ne veux pas que d’autres filles laissent quelqu’un leur faire ça », a-t-elle expliqué à David Letterman. Ellen DeGeneres, qui a révélé son homosexualité en 1997, avait pour la première fois évoqué ces agressions sexuelles en 2005, tout en insistant sur le fait que cela n’avait pas influencé sa sexualité et qu’elle se sentait déjà lesbienne bien avant.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Maltraitance des seniors: l’enquête choc sur les homes

    RTBF

    La RTBF plonge dans les coulisses des homes et en dévoile les travers : finances opaques d’un côté, maltraitance envers les personnes âgées de l’autre. Mais pour que la vie de nos aînés ne bascule pas dans la détresse, des moyens de prévention existent. À découvrir le mercredi 20 janvier à 20h20 sur La Une.