En grande forme, Charline Vanhoenacker dézingue Laurent Ruquier, «On n’est pas couché» et Thierry Ardisson

En grande forme, Charline Vanhoenacker dézingue Laurent Ruquier, «On n’est pas couché» et Thierry Ardisson
BelgaImage

Charline Vanhoenacker n’a pas sa langue dans sa poche. C’est un euphémisme. Son humour grinçant fait mouche sur les ondes de France Inter, mais c’est le costume de l’interviewée qu’elle a cette fois enfilé en acceptant de répondre sans détour aux questions du Parisien. Dans ce questions-réponses, la Belge a parlé extrême droite, mais aussi télé française ou encore suppression de postes chez Radio France. Dans le papier, Laurent Ruquier et son émission « On n’est pas couché » reviennent à plusieurs reprises.

>ONPC : Laurent Ruquier fait de brefs adieux à deux de ses chroniqueurs (vidéo)

« Jouer les procureurs, non merci… »

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la femme de radio n’entend pas remplacer Christine Angot ou Charles Consigny au poste de polémiste. Pour rappel, Laurent Ruquier a annoncé une refonte de son émission, préférant pour la saison prochaine varier les chroniqueurs plutôt que de garder, chaque semaine, le même duo. L’animateur entend redonner un coup de boost à son talk-show du samedi soir, en perte de vitesse.

Toujours est-il que la première question du quotidien français consistait à savoir si Charline Vanhoenacker avait été approchée par Laurent Ruquier pour travailler pour ONPC dès la rentrée 2019. « Non  ! », lance-t-elle tout de go. Avant de s’épancher : « Jouer les procureurs, non merci… À chaque fin de saison, Guillaume Meurice et moi sommes sollicités. Sauf si une chaîne a un concept génial, on ne veut pas faire de télé. Vous allez me prendre pour un ostrogoth mais je préfère la radio. À France Inter, on a une liberté totale. L’aurait-on ailleurs ? Pas sûr… »

>La télé est une «dictature de Twitter et de Marlène Schiappa» selon Laurent Ruquier

Ruquier, Ardisson : même combat

La chroniqueuse, humoriste, journaliste, animatrice – les qualificatifs sont nombreux – belge a ensuite donné son avis sur l’émission de Laurent Ruquier. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’adhère pas à 100 % au concept. « On se fiche de l’avis de Yann Moix sur l’album de Kendji Girac, non  ? », lance-t-elle. Dans l’émission de Laurent Ruquier, jusqu’à cette 13e saison désormais finie en tout cas, le duo de polémistes passait de l’invité politique au philosophe, en passant par le chanteur ou l’écrivain.

« Laurent Ruquier est très symptomatique de la télé à la française », renchérit la meneuse de l’émission de France Inter « Par Jupiter ». « Hélas, ces confrontations sont surtout utilisées pour le buzz et l’invective que pour alimenter le débat ». Pour elle, cette émission ne pourrait pas exister en Belgique. Quant à l’émission de Thierry Ardisson, « Salut les terriens », qui s’achève sur C8 ? « Je suis ravie que ça s’arrête car c’était très putassier ». Une interview et quelques potentiels amis en moins pour Charline Vanhoenacker !

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern