Muriel Robin s’attaque fermement à Gad Elmaleh, accusé de plagiat par CopyComic (vidéo)

Muriel Robin s’attaque fermement à Gad Elmaleh, accusé de plagiat par CopyComic (vidéo)
BelgaImage

« Alors là, ça s’appelle du vol intellectuel ». Muriel Robin ne mâche pas ses mots au moment d’aborder le plagiat dans le monde de l’humour, secret de polichinelle pour un univers où ces petites magouilles sont connues de tous ou presque mais que le grand public n’imaginait probablement pas à cette échelle. CopyComic a décidé de remédier à ce problème depuis de nombreux mois, épinglant les humoristes pris la main dans le sac du plagiat. Gad Elmaleh en tête de gondole.

>Accusé de plagiat, Gad Elmaleh se défend sur Europe 1

« Je ne devrais pas vous dire ça… »

Et visiblement, l’histoire ne passe pas auprès de Muriel Robin qui a accordé une longue interview au Parisien, dans lequel elle évoque son métier d’actrice, mais aussi le fait qu’elle remonte sur scène dans « Et Pof ! » pour jouer ses sketchs cultes. Sans oublier, bien sûr, l’affaire de plagiat qui secoue le monde de la planète de la vanne : « Je n’ai rien contre ceux mis en cause », lâche-t-elle d’emblée.

Voir la vidéo sur mobile

Avant de détailler : « Mais Gad, par exemple, pourquoi il n’admet pas simplement ? Elle est bizarre sa défense, dire que ça appartient à tout le monde, que c’est de l’observation. Non, ce n’est pas bien de dire ça. Ce n’est pas vrai, pas le même geste, le même mot, le même truc, non ! Je ne devrais pas vous dire ça, mais je m’en fous, je suis libre et je suis bien devant mon miroir ». Tout ça a le mérite d’être clair et le principal intéressé appréciera.

>Muriel Robin évoque le jour où elle a appris la véritable identité de son père

Vol intellectuel

Dans ses vidéos, CopyComic propose la version originale du sketch et la met en parallèle avec la version du plagiaire. Tomer Sisley, Jamel Debbouze, Gal Elmaleh et d’autres ont été épinglés par le vengeur masqué de la boutade. Pour Gad Elmaleh, il ne s’agit donc pas de plagiat mais bien « d’observations », arguant que tout cela n’appartient « à personne ». Pourtant, la vedette de l’humour essaie tant bien que mal et à grands coups de procédures de faire disparaître les publications de CopyComic sur les réseaux sociaux. Il avait réussi – pendant un court laps de temps – son coup sur Twitter, comme le rappelle BFMTV.

Côté Muriel Robin, ce n’est pas la première fois que cette grande dame de l’humour français réagit aux accusations de plagiat. La fois précédente remonte à octobre 2017, quand l’on découvrait pour la première fois – de manière étayée et « officielle » – les plagiats dans le monde de l’humour. Elle parlait déjà de vol intellectuel : « Je ne connais pas la vérité, mais ce dont on parle, c’est du vol intellectuel et ce n’est pas bien de faire ça. (…) Ceux qui ont fait ça ont fait une petite erreur. (…) Même si on pique à son beau-frère, je trouve que c’est une forme de politesse, d’élégance et de reconnaissance de citer les sources, ça ne coûte rien ». Près de deux ans plus tard, Muriel Robin n’a pas changé d’avis, et c’est tant mieux.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern