Accueil Soirmag Voyages

Vancouver Island, grandeur nature

Au large de la Colombie-Britannique et de la ville homonyme, l’île de Vancouver abrite la plus forte concentration de plantigrades de tout le Canada. Plongée dans une nature sauvage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Plus de 12.000 ours vivent encore sur l’île où ils sont protégés. À l’automne, ils pêchent les saumons qui remontent les torrents jusqu’à la source qui les a vus naître. Indifférents à la présence humaine. Parmi tous ceux que nous avons croisés au fil de notre périple, il y en avait un qui se gavait de baies rouges, confortablement installé sur les branches basses d’un arbre en bord de route, à quelques mètres à peine.

Depuis la ville de Vancouver, la traversée en ferry dure 1h30. On débarque à Victoria, capitale de la province aux accents très britanniques, avec ses jardins anglais, ses maisons victoriennes, ses rues piétonnes et son splendide quartier lacustre du Fisherman’s Wharf. Le Royal British Columbia Museum retrace avec réalisme l’histoire de l’île, depuis les nations indiennes jusqu’à l’installation des colons européens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Voyages

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs