À la télé ce soir: Corinne Touzet et son «si joli mensonge» ou «Caméléon» qui plonge dans une mine d’or des Philippines

À la télé ce soir: Corinne Touzet et son «si joli mensonge» ou «Caméléon» qui plonge dans une mine d’or des Philippines
BelgaImage

Vous avez des envies de soirée télé mais vous ne savez pas trop quoi regarder ? Soir mag a tout prévu. Deux conseils avisés et puis bien sûr les étoiles de notre spécialiste qui s’est penché sur les films de la soirée !

Un si joli mensonge, à 20h25 sur La Une

Bruno, un auteur de bandes dessinées enthousiaste et naïf, tombe amoureux d’une dermatologue. Ils nouent une relation amoureuse passionnée. Porté par ses sentiments, Bruno envisage tout de suite d’avoir un enfant. Mais Christine a menti sur son âge, jouant de sa beauté intacte.

Voir la vidéo sur mobile

Elle n’a pas 42 ans, comme elle le prétend, mais 50, l’âge des tumultes physiologiques. Empêtrée dans le mensonge, plongée le temps d’un week-end dans une fête familiale, où la mère de Bruno mène la danse, Christine voudrait bien dire la vérité. Avec Corinne Touzet, Francis Renaud, Anémone et Emma Colberti.

Caméléon, à 20h30 sur La Deux

« Les mines d’or de Paracola », épisode 2 sur 6. Sebastian Perez Pezzani plonge dans les entrailles d’une mine d’or sauvage de Paracola, une région côtière située au sud de Manille, aux Philippines. Jour et nuit, des hommes, des femmes et même des enfants, fouillent sans relâche l’argile et les sols détrempés.

Plein d’espoir, chacun recherche le trésor qui pourrait y être camouflé. Sebastian Perez Pezzani a suivi le quotidien de ces personnes, en surface comme au fond des galeries souterraines qu’elles explorent.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Red Corner, à 20h00 sur AB3 – Trois étoiles

de Jon Avnet (1997)

Au même titre que le toujours hallucinant « Midnight Express » d’Alan Parker a dû décourager des milliers de touristes attirés par la Turquie, ce thriller où un avocat américain était victime d’une machination en aura fait de même avec la Chine. En parfaite connaissance de cause, le pro-Tibet Richard Gere apporta tout son poids à cette production d’une efficacité exemplaire, telle qu’on en fait hélas ! de moins en moins de nos jours. La preuve que l’auteur new-yorkais des pires « Trois mousquetaires » de l’histoire n’a pas réalisé que des « navets ».

Un homme très recherché, à 22h50 sur La Trois – Trois étoiles

d’Anton Corbijn (2014)

Du John Le Carré pur jus, du niveau de « La taupe » sorti l’année précédente ! Ce superbe thriller d’espionnage restera malheureusement dans l’histoire comme le dernier grand rôle de Philip Seymour Hoffman. La confirmation aussi que le réalisateur néerlandais de « The American » est devenu un vrai spécialiste du genre.

L’homme qui tua Don Quichotte, à 20h30 sur BE 1 – Deux étoiles

de Terry Gilliam (2018)

Sans doute le film le plus maudit de l’histoire, qui a finalement été mené à bien après vingt ans qui auront vu passer un abandon de tournage dû aux problèmes de santé de Jean Rochefort, l’échec d’un second projet avec Robert Duvall, d’une autre version avec John Hurt abandonnée suite à son décès, d’une avant-dernière tentative avec Michael Palin et, enfin, de la bonne avec Jonathan Pryce ! Le résultat n’est pas sans rappeler le « Sacré Graal » des Monty Pythons, en moins satirico-lyrique évidemment.

Jules et Jim, à 21h10 sur La Trois – Deux étoiles

de François Truffaut (1962)

« Chacun pour soi est reparti dans l’tourbillon d’la vie » chantait Jeanne Moreau en guise de ritournelle résumant parfaitement cette histoire d’amour à trois emblématique de la Nouvelle Vague. C’est bien loin tout ça, mais pour les nostalgiques de ce courant éphémère et pour tout dire surfait, le charme semble être toujours là…

Safari, à 20h20 sur RTL-TVI – Une étoile

d’Olivier Baroux (2009)

En tant que « comédie d’aventure », ce tournage plutôt luxueux se laisse consommer sans trop d’ennui, à condition, donc, de ne pas attendre le fou rire à tous les recoins de cette Afrique du Sud guère trahie par ses décors naturels.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern