Sexe et désirs selon Virginie Efira

Sexe et désirs selon Virginie Efira

Elle est aussi talentueuse que séduisante. Virginie Efira est cette comédienne belge qui ne cesse de nous étonner sur le grand écran. Dans le numéro des « Inrockuptibles » consacré au sexe, elle explique sa vision du sexy.

Morceaux choisis de son interview « Sexpress ».

À propos de son envie d’être sexy :

« Quand j’étais plus jeune, j’avais tout l’attirail du sexy volontaire et normé. Je ne voyais pas l’intérêt de porter des vêtements qui ne laissaient pas apparaître la moitié de mes seins, je me maquillais autant qu’une drag-queen, je portais exclusivement des talons et une chaîne à la cheville. Maintenant que je suis moins timide et plus vieille, je me suis calmée sur tout ça ! Mais se sentir sexy dans le sens se sentir quelqu’un de désirant, voir de désiré (chose sur laquelle nous avons moins de prise) est quand même quelque chose que je recherche encore. »

À propos des parties du corps de ses partenaires qu’elle fétichise :

« La bouche, l’odeur, la voix. Une légère quantification du poil. »

À propos de la fréquence de ses pensées érotiques :

« J’avais lu un jour une étude ou un sondage, je ne me rappelle plus, qui expliquait que les hommes étaient traversés très régulièrement par des pensées érotiques contrairement aux femmes. Qui disait aussi que les hommes étaient plus visuels que les femmes. Et quantité d’autres choses qui m’ont fait penser que j’étais un garçon probablement. »

À propos des liens sexe et amour :

« Je trouve que c’est mille fois mieux quand il y a de l’amour. Parce que du coup, ça permet de ne plus mettre en jeu cette question-là et de passer à quelque chose de purement sexuel. »

À propos du désir et de son injustice :

« Il n’y a pas de justice dans le désir ni en amour ! Heureusement, je crois. »

Dans ce numéro des Inrockuptibles, il y a encore des reportages sur la sexualité des post-millennials ou les backrooms, des enquêtes sur la sexualité des femmes en prison, la pénétration ou la mode des sex-toys au Japon, des portraits, des interviews et des portfolios photos décoiffants.

 
  • Belgaimage

    Quel prince charmant pour Elisabeth?

    Majeure dans deux mois, la future Reine des Belges a encore quelques années devant elle avant de se marier. Qui seraient les prétendants possibles, de son âge, dans les Cours européennes ? « Soir mag » a fait l’exercice.

  • jail (DR)

    Ces femmes fascinées par les grands criminels

    De Landru à Salah Abdeslam, nombre de détenus dangereux reçoivent des lettres d’admiratrices transies. Quelles sont les raisons qui poussent certaines femmes à « consommer » de l’horrible ?

  • Belgaimage

    Le prince Andrew au cœur de l’affaire Epstein

    Le fils d’Elizabeth II connaissait très bien l’abuseur milliardaire, qu’il avait même invité à Balmoral en présence de la Reine !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Signé Stéphane Bern: best of

    Pendant les vacances, nous vous faisons profiter du meilleur de Stéphane Bern, grâce à un best of concocté spécialement pour vous. Cette semaine, (re)découvrez l’annonce de Michelle Obama: elle ne se présentera pas à la Maison-Blanche.