AVC: des hôpitaux à la pointe en cas d’urgence

En cas d’AVC, chaque instant compte : la prise en charge doit être à la fois précise et rapide. Si une thrombectomie est nécessaire, le transfert vers un « Stroke Center » de niveau 2 s’impose.
En cas d’AVC, chaque instant compte : la prise en charge doit être à la fois précise et rapide. Si une thrombectomie est nécessaire, le transfert vers un « Stroke Center » de niveau 2 s’impose.

La bouche qui se met de travers, le bras qui devient insensible, des difficultés à articuler quelques mots ou à les écrire… L’apparition d’un seul de ces symptômes (et il y en a bien d’autres encore) peut déjà être le signe d’un accident vasculaire cérébral (AVC). À ce moment-là, il est impératif de se rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche… Mais pas n’importe lequel ! Cela fait un moment déjà que la ministre de la Santé Maggie De Block a décidé de rationaliser la prise en charge des maladies et de concentrer les gestes pointus dans quelques hôpitaux de Belgique afin que...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète