«American Crime Story»: Bill Clinton et Monica Lewinsky au centre de la nouvelle intrigue

Monica Lewinsky sera productrice de la série. ©Isopix
Monica Lewinsky sera productrice de la série. ©Isopix

Après l’ex-champion de football américain O. J. Simpson puis le défunt couturier Gianni Versace, c’est l’ancien président américain Bill Clinton qui a les honneurs de la saga « American Crime Story », avec une troisième saison centrée sur sa liaison avec Monica Lewinsky qui faillit provoquer sa destitution. L’ex-stagiaire de la Maison Blanche figurera d’ailleurs au générique puisqu’elle fait partie des productrices de la série.

Le tournage de « Impeachment : American Crime Story » doit débuter en février prochain pour une première diffusion prévue aux Etats-Unis le 27 septembre 2020, a annoncé mardi le président de FX Networks, John Landgraf, qui co-produit avec les studios de la Fox.

Une date de sortie qui inquiète

Une date qui suscite déjà la controverse car l’élection présidentielle américaine doit se tenir peu après, le 3 novembre. Certains estiment que la diffusion des mésaventures de Bill Clinton aura un impact sur la campagne, d’autant que le débat fait rage actuellement dans le camp démocrate pour savoir s’il faut ou non entamer une procédure de destitution contre le président républicain Donald Trump.

Mais John Landgraf a balayé ces critiques d’un revers de main : « Je ne crois pas que ça va déterminer qui sera le prochain président des États-Unis », a-t-il rétorqué, jugeant au contraire que « les gens vont être très intéressés par ce sujet » si près de l’élection.

C’est Beanie Feldstein (« Booksmart », « Lady Bird ») qui incarnera Monica Lewinsky, et Sarah Paulson (« Glass », « Ocean’s 8 ») tiendra le rôle de Linda Tripp, sa confidente à la Maison Blanche, qui avait fait éclater le scandale.

Les deux premières saisons du concept « American Crime Story », qui revisite de manière romancée de grandes affaires judiciaires ayant secoué les Etats-Unis, ont remporté au total 16 Emmy Awards.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern