Antoinette Spaak se souvient: «On avait l’impression de revivre!»

Antoinette Spaak avait dû se cacher, avec sa mère et sa sœur, dans le sous-sol d’un immeuble de la chaussée de Charleroi.
Antoinette Spaak avait dû se cacher, avec sa mère et sa sœur, dans le sous-sol d’un immeuble de la chaussée de Charleroi. - BelgaImage

Agée aujourd’hui de 91 ans, Antoinette Spaak a vécu la Libération avec sa mère et sa sœur à Ixelles. Elles étaient évidemment des cibles recherchées vu la présence de Paul-Henri Spaak au gouvernement belge, à Londres. Septante-cinq ans après, elle évoque avec émotion ce retour à la liberté.

En...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète